S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
01.03.2024 à 04 H 35 • Mis à jour le 01.03.2024 à 04 H 35 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
Social

Aide au logement: près de 52 000 demandes déposées jusqu’au 27 février

Les demandes déposées pour bénéficier de l’aide au logement se sont élevées à 51 900 au 27 février courant, a indiqué jeudi le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, soulignant l’intérêt grandissant des Marocains pour le programme d’aide directe au logement.


En réponse à une question sur les nouveautés relatives à ce programme, lors d'un point de presse tenu à l'issue du Conseil de gouvernement, Baitas a noté que 75 % des demandes enregistrées concernent l’achat d’un logement dont le prix est inférieur à 300 000 dirhams et 25 % portent sur l’acquisition d’un logement dont le prix varie entre 300 000 et 700 000 dirhams, faisant savoir que 81 % des demandes ont été enregistrées à l'échelle nationale et 19 % ont été déposées par les Marocains résidant à l’étranger.


Les femmes représentent 37 % des demandes reçues contre 63 % d'homme, tandis que l’âge moyen des demandeurs est de 41 ans, a-t-il précisé, faisant remarquer que la ville de Fès a enregistré le plus de demandes, suivie respectivement de Meknès, Tanger, Marrakech, Berrechid, Skhirat, Kénitra et Salé.


Après avoir rappelé que le gouvernement a procédé à l’évaluation des programmes précédents dans le but de mesurer leur impact sur les catégories sociales nécessitant une aide au logement, le ministre délégué a indiqué que l’Exécutif a adopté une nouvelle approche tendant à soutenir la demande plutôt que l’offre, selon des modalités bien définies et avec l’implication de plusieurs partenaires dont les banques, les notaires et autres services concernés.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct