S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
21.05.2023 à 16 H 39 • Mis à jour le 21.05.2023 à 16 H 39 • Temps de lecture : 2 minutes
Par et
Santé

Akhannouch expose à l’OMS la politique du Maroc en matière de ressources médicales

Le Maroc a renforcé ses capacités de production locales afin de garantir un approvisionnement adéquat en ressources médicales essentielles et en stocks stratégiques, a souligné, dimanche à Genève, le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch.


Dans son allocution à l'occasion de la 76à session de l'Assemblée mondiale de la santé, Akhannouch a indiqué que le Royaume, conformément aux directives royales, a travaillé sans relâche pour mettre en place des politiques publiques efficaces qui répondent aux besoins de ses citoyens.


Tirant les leçons de la pandémie, la réforme lancée par le Maroc s'articule principalement autour de la mise en place d'un système de santé résilient, a-t-il souligné dans une intervention par vidéo, tout en insistant sur le fait d'assurer l'accès équitable aux vaccins pour le Maroc ainsi qu'au reste des pays africains dans le cadre de la coopération Sud-Sud.


Le Maroc a placé le secteur de la santé au centre de sa politique gouvernementale, avec un engagement ferme en faveur d'une réforme globale visant à transformer le système de santé pour qu'il soit au diapason des avancées significatives réalisées par le Royaume, a expliqué le Chef du gouvernement, lors d'une séance à laquelle ont participé nombre de chefs de gouvernement.


« La généralisation de la couverture médicale à tous les Marocains, qui a été réalisée à partir de décembre 2022, l’illustre parfaitement et marque une révolution sociétale profonde au Royaume », a-t-il poursuivi.


Pour y parvenir, « nous avons élaboré une stratégie globale visant à faire passer le nombre de professionnels de la santé du taux actuel de 17,4 pour 10 000 habitants à 24 d'ici à 2025, puis à 45 d'ici à 2030 », a-t-il fait savoir, rappelant que ce projet ambitieux permettra d'atteindre les niveaux recommandés par l'OMS.


« Nous avons également alloué des ressources supplémentaires au secteur de la santé, augmenté les salaires des médecins, modernisé les établissements de santé et numérisé le secteur », a précisé Akhannouch.


La 76è session de l'Assemblée mondiale de la santé se tient du 21 au 30 mai sous le thème « 75 ans de l'OMS : sauver des vies, agir en faveur de la santé pour tous ».


L'Assemblée mondiale de la Santé est l'organe décisionnel de l’OMS. Des délégations de tous les États membres de l’Organisation y participent et se concentrent sur un ordre du jour spécifique consacré à la santé et élaboré par le Conseil exécutif. L’Assemblée a pour fonctions principales d’arrêter la politique de l’Organisation, de nommer le Directeur général, de contrôler la politique financière et d’examiner et d’approuver le budget de l’OMS.


Au cours de cette session, une série de tables rondes stratégiques sont organisées, avec la participation des délégués de l'Assemblée mondiale de la Santé, des institutions partenaires, des représentants de la société civile et des experts de l’OMS qui échangent sur les priorités actuelles et futures pour les questions de santé publique d’importance mondiale.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par et
Revenir au direct