En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
06.06.2018 à 18 H 37 • Mis à jour le 06.06.2018 à 18 H 37
Par
Islamisme

Al Adl Wal Ihssan privé de veillées ramadanesques par la police

Les autorités ont empêché Al Adl Wal Ihsane d’organiser des soirées religieuses et les prières de nuit dans les mosquées dans le nord-est du pays durant ce ramadan a dénoncé le mouvement islamiste Justice et Bienfaisance, dans un communiqué, rapporte l’agence espagnole EFE.


Sur son site Internet Aljamaa.net, Al Adl Wal Ihsane a déploré que les autorités ont évacué hier soir douze mosquées dans le nord-est du pays et ont empêché le groupe d’effectuer le « Itikaf », une retraite spirituelle au cours de laquelle les prières sont faites les nuits qui correspondent aux dix derniers jours du mois de jeûne.


Le groupe a expliqué qu’ils ont été expulsés de cinq mosquées de la ville d’Oujda (bastion considéré du mouvement islamiste), de deux à Berkan, de deux à Zaio, d’une à Madagh, Ahfir et Taourirt.


Les disciples du groupe ont par la suite organisé des manifestations devant les centres de culte fermés pour dénoncer l’attitude des autorités.


La tension entre ce mouvement semi-toléré et les autorités marocaines se répète à chaque Ramadan lorsque la police empêche les fidèles du groupe d’accomplir ces prières nocturnes.

Revenir au direct