S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
29.08.2018 à 14 H 26 • Mis à jour le 29.08.2018 à 14 H 31 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
Enseignement

Al Adl Wal Ihssane s’oppose à la feuille de route pour l’éducation au nom du principe de gratuité

La branche syndicale de l’enseignement affiliée à l’Al Adl Wal Ihssane rejoint le camp des contestataires au projet de loi-cadre n°51-17 relatif au système de l’éducation, à la formation professionnelle et à la recherche scientifique approuvé le 20 août dernier par le conseil des ministres.


Dans un communiqué le syndicat du mouvement estime que cette feuille de route est de nature à annihiler les fondations de l’école publique puisqu’il s’attaque au sacro-saint principe de la gratuité pour tous. Un point de convergence partagé par la plupart des centrales qui ont eu à s’exprimer sur le sujet et ce en dépit de leurs divergences politiques et idéologiques.


Selon la mouture du texte soumise à l’appréciation du Secrétariat général du gouvernement et dont Le Desk avait précédemment produit copie, une brèche dans ce principe est évoquée par la mise en place d’un système de solidarité financière entre classes sociales aisées et défavorisées.


Si aucun détail n’est formellement précisé sur ce que sera cette contribution financière des familles aisées, d’aucuns estiment qu’elle se traduira comme le rapporte Yabiladi, par une augmentation significative des frais d’inscription en vigueur dans le Supérieur qui sera graduellement généralisée à tous les niveaux de l’enseignement.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct