En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
14.06.2017 à 18 H 21 • Mis à jour le 14.06.2017 à 18 H 21
Par

Al Hoceima : 25 jeunes du Hirak condamnés à 18 mois de prison ferme

Le verdict est tombé dans l’affaire des 32 jeunes manifestants interpellés le 26 mai après des échauffourées avec les forces de l’ordre. Parmi eux, 25 personnes, poursuivies pour « violences caractérisée contre les forces de l’ordre, rébellion, et saccage de biens publics » ont été condamnés à 18 mois de prison ferme. Les sept autres ont écopé de peines allant de deux à six mois de prison avec sursis, selon des sources judiciaires citées par l’AFP.


Agés de 18 à 25 ans, ces jeunes ont comparu devant le juge du tribunal de première instance de Al Hoceima pendant près de 11 heures. La séance a connu plusieurs arrêts et le tribunal n’a finalement rendu son jugement que dans l’après midi, vers 16 heures, ce 14 juin.


Dans la journée, Me Mohamed Ziane, avocat de la défense a expliqué à l’AFP que : « ces jeunes sont accusés de troubles à l’ordre public, de rébellion, et de participation à un attroupement non-autorisé et armé, ils encourent jusqu’à deux ans de prison ». « Il y a parmi eux le cousin de Nasser Zefzafi »,  a-t-il précisé.


Depuis le 26 mai dernier, plus d’une centaine de personnes ont été arrêtées, dont 86 sont déférées devant la justice.


Le juge du Tribunal de première instance d’Al Hoceima n’a pas pris en considération des éléments de preuve tangibles permettant leur relaxe, a commenté la défense, notamment s’agissant de PV d’arrestation dont les minutes ne correspondent pas à des vidéos présentées devant la Cour.

Revenir au direct