S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
17.06.2023 à 11 H 55 • Mis à jour le 17.06.2023 à 11 H 55 • Temps de lecture : 2 minutes
Par
Migration

Amélioration de la santé des réfugiés et des migrants : la déclaration de Rabat adoptée

La Déclaration de Rabat, portant sur l’amélioration de la santé des réfugiés et de migrants a été adoptée ce vendredi, lors des travaux de la Troisième Consultation mondiale sur la santé des réfugiés et des migrants qui s'est tenue du 13 au 15 juin 2023 à Rabat. L’adoption de cette convention marque « un tournant majeur dans la coopération internationale pour promouvoir la santé des réfugiés et des migrants, en reconnaissant l'importance de leur inclusion dans les systèmes de santé et en s'engageant à relever les défis spécifiques auxquels ils sont confrontés », selon les organisateurs de l’événement.  Elle offre ainsi, un cadre pour renforcer l’action mondiale en faveur des réfugiés et des migrants.


Plus en détail, les pays soutenant cette déclaration s’engagent à accélérer les efforts visant à améliorer la santé des réfugiés, des migrants et de leurs communautés d'accueil, s'attaquer aux causes profondes qui influent négativement sur leur santé, ainsi qu’à inclure qualques considérations de santé et de protection sociale dans les politiques nationales relatives aux réfugiés et aux migrants.


La même déclaration engage les parties prenantes à reconnaître les certifications professionnelles en matière de santé, à garantir des conditions de travail sûres pour les réfugiés et les migrants. Par ailleurs, l'amélioration des canaux d'information et de communication pour contrer les idées fausses et la désinformation, ainsi que l'investissement dans des systèmes de données inclusifs et adaptés et dans la recherche mondiale de haute qualité sont aussi mis en avant dans la déclaration comme étant essentiels pour progresser vers les objectifs fixés.


Ces pays s'engagent à inclure les populations de réfugiés et de migrants ainsi que leurs communautés d'accueil dans les politiques et les plans de prévention, de préparation, de réponse et de relèvement face aux pandémies et autres urgences de santé publique, tout en renforçant la collaboration internationale et transfrontalière.


Enfin, les parties prenantes s'engagent également à favoriser des mécanismes de financement inclusifs afin de réduire la pression budgétaire sur les systèmes nationaux et à promouvoir la participation significative des réfugiés et des migrants aux discussions sur les politiques de santé afin d'identifier et de concevoir des interventions appropriées pour leurs besoins en matière de santé.


Il est à rappeler que la Troisième Consultation mondiale sur la santé des réfugiés et des migrants, co-organisée par le Maroc, l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) et le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a réuni des représentants gouvernementaux de 48 États membres des Nations Unies ainsi que des observateurs, des représentants d'organisations humanitaires, de la société civile, des communautés de réfugiés et de migrants. « L'organisation de cette réunion au Royaume du Maroc soutient les efforts inlassables de notre pays en faveur de la justice sociale, en croyant que la santé est un droit fondamental pour tous, y compris les migrants et les réfugiés », avait déclaré Khalid Ait Taleb, ministre de la Santé et de la Protection sociale.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct