En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
24.12.2019 à 15 H 10 • Mis à jour le 24.12.2019 à 15 H 10
Par
CNSS

Amkraz: Le gouvernement veut hâter la réforme du système de protection sociale

Le gouvernement est engagé à aller de l’avant dans le processus de réforme du système de protection sociale au Maroc et l’instauration des règles de mise en oeuvre et de gouvernance de ce chantier, a souligné, mardi à Casablanca, le ministre du Travail et de l’insertion professionnelle, Mohamed Amkraz.


Amkraz, qui intervenait à l’ouverture de la session ordinaire du Conseil d’administration (CA) de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), a relevé que ce projet vise à garantir l’accès de l’ensemble des citoyens au panier de soins de base, un revenu aux personnes et familles en situation de précarité, outre des prestations sociales de qualité aux personnes en situation difficile.


Ladite réforme est en harmonie avec la politique publique intégrée en matière de protection sociale pour la période 2020-2030, telle que approuvée, en novembre dernier, par la Commission interministérielle en charge du dossier, a-t-il rappelé.


Le ministre a, à cet effet, fait part de la poursuite de l’action de parachèvement du cadre législatif et réglementaire relatif à la couverture médicale de base et au régime de retraite au profit des travailleurs indépendants et des personnes physiques non salariées exerçant une activité libérale.


Par ailleurs, il a mis en avant les réalisations de la CNSS dans les domaines de la protection sociale et de la couverture médicale, signalant que le nombre de salariés actifs déclarés a augmenté à 3,47 millions personnes en 2018 et celui des entreprises affiliées à la Caisse est passé à 234.000.


Il a annoncé la régularisation de la situation de 49.157 assurés avec une masse salariale de 1,57 milliard de dirhams (MMDH), à côté de la hausse du nombre des bénéficiaires des pensions à 568.829 personnes, soit une somme de 11 MMDH.


S’agissant du nombre des bénéficiaires des allocations familiales, il a atteint 1,3 millions personnes (5,5 MMDH), tandis que la masse salariale déclarée et les indemnités versées se sont chiffrées respectivement à 148 MMDH et 17,5 MMDH, a précisé Amkraz.


Il a, en outre, noté que les cotisations dues se sont situées à 22,5 MMDH et les fonds de réserve de la Caisse déposés auprès de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) se sont élevés à 53 MMDH.


Évoquant les nouveautés du régime de l’Assurance maladie-obligatoire (AMO), le ministre a fait état de 4 MMDH d’indemnités versées et de 7,3 MMDH de cotisations dues, outre une réduction à 6 jours des délais de remboursement.


Il a, dans ce sens, rappelé la décision du dernier Conseil d’administration, tenu de juillet dernier, d’augmenter de 70 % à 80 % du taux de remboursement des soins dispensés à l’étranger et de l’hospitalisation médicale, ainsi que ceux des médicaments génériques (de 70 à 90 %) et du matériel médical (de 70 % à 100 %).


L’ordre du jour de la réunion de décembre du Conseil a porté sur l’examen de plusieurs points relatifs, entre autres, aux régimes de l’AMO et de la sécurité sociale, notamment la réforme du régime de retraite géré par la CNSS, la révision des pensions à partir de janvier 2020 et la modification de l’article 28 de la loi 1.72.184 relative au régime de sécurité sociale.

Revenir au direct