S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
27.11.2023 à 20 H 56 • Mis à jour le 27.11.2023 à 20 H 56 • Temps de lecture : 2 minutes
Par
Couverture sociale

AMO-Tadamon: 3,7 millions de dossiers traités pour un coût de 2,3 MMDH

Lors de la séance mensuelle sur les orientations stratégiques du système de santé à la Chambre des représentants, le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a déclaré que « 3,7 millions de dossiers de soins pour les bénéficiaires de l'Assurance maladie obligatoire-Tadamon (AMO-Tadamon) ont été traités et remboursés à ce jour, pour un coût global de plus de 2,38 milliards de dirhams ».


Le chef du gouvernement a souligné que « la moyenne des indemnisations avoisine les 630 dirhams par dossier, représentant un taux de prise en charge dépassant les 2 000 dirhams par bénéficiaire ». Il a noté que « plus de 10,5 millions de personnes issues de familles en situation de précarité, dont les cotisations à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) sont prises en charge par l'État pour un coût de 9,5 milliards de dirhams, peuvent désormais accéder aux soins dans les hôpitaux publics et privés ».


Akhannouch a expliqué que cela inclut « la possibilité de bénéficier du remboursement des médicaments ». Il a rappelé le lancement du programme d'aide sociale directe, visant un meilleur ciblage des catégories sociales éligibles au soutien. Le chef du gouvernement a détaillé les plans à venir, notamment «  le soutien direct aux familles ayant des enfants, la généralisation des allocations familiales pour les enfants en situation de handicap et l'aide aux familles sans enfants prenant en charge des personnes âgées, en plus de l'allocation de maternité à l'occasion de la première et de la deuxième naissance ».


Il a souligné que ces réalisations marquent « des changements historiques » et placent le Maroc « au rang des pays leaders en matière de justice sociale effective ». Il a assuré que le gouvernement continuera d'œuvrer pour atteindre ces objectifs, conformément à la vision royale.


En ce qui concerne le secteur de la santé, Akhannouch a évoqué les efforts déployés pour augmenter l'effectif des employés du secteur de la santé, visant plus de 90 000 d'ici 2025. L'objectif est de dépasser le seuil de 24 professionnels de santé pour 10 000 habitants recommandé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et d'atteindre une moyenne de 45 professionnels pour 10 000 habitants d'ici 2030.


Il a noté la création de 5 500 nouveaux postes budgétaires en 2024 pour répondre aux besoins en ressources humaines du ministère de la Santé et de la Protection sociale, en particulier pour les cadres médicaux et paramédicaux. Depuis son installation, le gouvernement a créé environ 16 500 postes budgétaires dans le secteur de la santé.


Akhannouch a souligné que le gouvernement vise ces objectifs en renforçant l'offre de formation, avec la création de trois facultés de médecine et de pharmacie ainsi que de trois centres hospitalo-universitaires dans les villes d'Errachidia, Béni Mellal et de Guelmim. Il a également noté l'augmentation de la capacité d'accueil des Instituts supérieurs des professions infirmières et techniques de santé ainsi que des Instituts de formation professionnelle dans le domaine de la santé.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct