logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
23.08.2022 à 17 H 12 • Mis à jour le 23.08.2022 à 17 H 12 • Temps de lecture : 2 minutes
Par
Import-export

ANP: le trafic portuaire en baisse de 1,1 % à fin juillet 2022

Le trafic transitant par les ports gérés par l'Agence nationale des ports (ANP) a atteint un volume global de plus de 52,81 millions de tonnes à fin juillet 2022, s'inscrivant en légère baisse de 1,1 % par rapport à la même période de l'année précédente.


Concernant les flux des échanges, les importations se sont chiffrées à 34,89 millions de tonnes à fin juillet 2022, marquant ainsi une augmentation de 6,6 %, tandis que les exportations ont enregistré une baisse de 19,3 %, avec un volume de 15,36 millions de tonnes, ressort-il des dernières statistiques de l'ANP sur l'activité des ports.


Avec une légère hausse de son activité (0,9 %) durant les sept premiers mois de 2022, Jorf Lasfar occupe la première place avec une quote-part de 38,9 % du trafic global, ce qui représente un volume de plus de 20,53 millions de tonnes de marchandises ayant transité par ce port.


De son côté, le port de Casablanca concentre 28,9 % du trafic global assurant un volume de plus de 15,24 millions de tonnes à fin juillet 2022. Ce port connaît par ailleurs un recul de 13,8 % de son activité par rapport à la même période de l’année dernière. Avec une part de 11,2 %, les ports de Safi sont en troisième position enregistrant près de 3,71 millions de tonnes de marchandises pour le port de Safi ville (en baisse de 7,4 % de son activité par rapport à la même date de l’année dernière) et plus de 2,18 millions de tonnes pour le nouveau port de Safi (en hausse de 17,7 %).


La quatrième place revient au port d’Agadir qui détient une quote-part de 7,3 % générant un trafic de plus de 3,87 millions de tonnes de marchandises. À fin juillet 2022, ce port affiche une hausse de 20,9 %.


Occupant une part de 6,4 % de l’activité, le port de Mohammedia se classe cinquième (plus de 3,37 millions de tonnes), suivi par le port de Nador (4,2 %) qui a accusé une baisse de 0,2 % avec un volume de trafic qui atteint plus de 2,23 millions de tonnes.


S’agissant du port de Laâyoune qui contribue à hauteur de 2,3 % de l’activité, il génère un volume de 1,22 million de tonnes à fin juillet 2022 (en croissance de 15,2 % par rapport à la même date en 2021). Les autres ports (Tan-Tan et Dakhla) représentent 0,8 % du trafic.


Durant les sept premiers mois de l’année 2022, le volume de marchandises ayant transité par le port de Dakhla s’élève à 350 565 tonnes (en hausse de 14,7 %) contre 83 036 tonnes pour le port de Tan-Tan. Par mode de conditionnement, les vracs solides représentent la plus grande part (58,9 %).


Ils s’élèvent à plus de 31,1 millions de tonnes marquant un recul de 5,8 % à fin juillet 2022 par rapport à la même période de l’année dernière. Quant aux vracs liquides qui constituent 22,3 % (près de 11,76 millions de tonnes), ils ont pris 11,5 %. Au cours des sept premiers mois de l’année 2022, l’activité des conteneurs s’est élevée à 757 977 EVP (Equivalent vingt pieds) en retrait de 3,6 % par rapport à la même période en 2021.


En tonnage, la baisse atteint 2 %, soit un volume total de plus de 7,36 millions de tonnes. Pour le trafic routier, qui représente 1,1 % de l'activité, il a connu une hausse de 16,1 % à fin juillet 2022 avec un volume de 594 950 tonnes.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct