logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
02.08.2022 à 17 H 21 • Mis à jour le 02.08.2022 à 17 H 21
Par
Eau potable

Assainissement: la RADEET et la RADEEJ signent deux conventions de financement avec l’AFD

L’Agence Française de Développement (AFD) a signé ce mardi, avec les Régies autonomes de distribution d’eau, d’électricité et de gestion d’assainissement liquide des provinces d’El Jadida et de Sidi Bennour (RADEEJ) et de Tadla (RADEET) deux conventions de financement visant le renforcement des services d’assainissement et d’eau potable des territoires desservis par ces deux régies, apprend-on d'un communiqué.


Ces conventions s’inscrivent dans le cadre d’un programme d’ensemble qui vise l’amélioration de l’accès, des performances, de la durabilité et de la résilience des services d’assainissement et d’eau potable bénéficiant à plus de 1,8 million d’habitants dans les territoires desservis par les régies RADEEJ (El Jadida), RADEEL (Larache), RADEET (Beni Mellal), RADEETA (Taza) et RADEM (Meknès), fait-on savoir.


Dans le détail, le programme porte sur des prêts directs à quatre régies municipales, pour un montant total de 100 millions d’euros, ainsi qu’un programme d’expertise financé par une subvention de l’Union européenne en faveur du ministère de l’Intérieur et de cinq régies, pour un montant total de 18,8 millions d’euros, ainsi qu’une subvention AFD de 300 000 euros.


Les projets porteront, entre autres, sur « la construction, l’extension ou la réhabilitation d’unités de production d’eau potable, de stations de pompage, de conduites d’adduction et de distributions d’eau, de réservoirs, de branchements à domicile, de collecteurs pour les eaux usées et pluviales, déversoirs d’orage et stations d’épuration », précise le communiqué.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct