logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
20.03.2021 à 12 H 04 • Mis à jour le 20.03.2021 à 12 H 04 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
Élections

Au Conseil national du PJD, El Otmani vent debout contre la réforme du quotient électoral

Le quotient électoral continue de faire des remous au sein du Parti de la Justice et du Développement (PJD). C'est le secrétaire général du parti, mais également chef du gouvernement, qui s'est prononcé dessus ce samedi, face au Conseil national du PJD réuni en session extraordinaire.


Selon Saâdeddine El Otmani, le parti mobilisera tous les moyens « juridiques, constitutionnels et politiques, pour faire face à ces amendements qui sont considérés comme antidémocratiques ». Il a précisé que « la volonté de son parti (de contrecarrer la réforme  ndlr) était nationaliste et démocratique, et non en vue de préserver des sièges ou pour viser l'hégémonie ». 


El Otmani a rappelé la décision du secrétariat général de son parti de ne pas recourir à l'article 103 de la Constitution, à savoir le vote de confiance, en raison de l'éventualité de la démission du gouvernement. Le chef de parti a insisté sur la volonté du PJD de surpasser cette épreuve difficile, rappelant que son parti a pu en vivre d'autres et s'en sortir. « La réunion des partis politiques pour le quotient électoral me rappelle leur réunion pour la dissolution du parti en 2003 », comparant les deux épisodes qu'a pu vivre la formation politique.


©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct