En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
26.06.2019 à 22 H 49 • Mis à jour le 26.06.2019 à 22 H 49
Par
Libertés

Au Maroc, 3 000 personnes poursuivies pour adultère et 170 pour homosexualité en 2018

Plus de 3 000 personnes ont été poursuivies pour des crimes d’adultère au Maroc et pas moins de 170 pour homosexualité pour la seule année de 2018, affirme l’agence espagnole EFE, citant un rapport annuel du ministère public.


Selon la même source, ces crimes rentrent dans le cadre de ceux portés contre l’ordre de la famille et la morale publique et qui ont enregistré, cette année, une certaine stabilité quant à leur évolution.


Pour rappel, l’adultère est puni par des peines pouvant aller jusqu’à deux ans de prison ferme, selon l’article 491 du code pénal marocain conditionnant les poursuites à la plainte du conjoint.


En ce qui concerne l’homosexualité, rappelle EFE, 197 personnes avaient été poursuivies en 2017. L’homosexualité étant punie par l’article 489 du code pénal, une disposition légale qui ne cesse de susciter polémique et indignation auprès des milieux des droits humains au Maroc.


Par ailleurs, le même rapport souligne que 73 personnes ont été poursuivies pour avortement.


Le ministère public précise qu’il ne fournit pas d’informations concernant le sort de ces poursuites, celles-ci devant être jugées au tribunal.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct