logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
19.05.2022 à 16 H 34 • Mis à jour le 19.05.2022 à 16 H 34
Par
Cryptomonnaie

Bank Al-Maghrib participe à un conclave au Salvador en vue d’un e-MAD

44 banques centrales de pays en développement du monde entier ont assisté à une conférence ce 17 mai au Salvador pour discuter de l’inclusion financière, du financement des petites et moyennes entreprises et du Bitcoin (BTC). Des délégués des banques centrales, dont le Maroc avec Bank Al-Maghrib (BAM), sont arrivés à San Salvador pour la conférence à l’invitation du président salvadorien Nayib Bukele.


La conférence qui dure trois jours est organisée par l’Alliance pour l’inclusion financière, une alliance mondiale de leadership politique, et en partenariat avec la Banque centrale d’El Salvador.


La participation du Maroc à cette réunion a pour but de discuter des questions liées aux données et à la collecte de celles-ci sur les petites et moyennes entreprises et ne concerne donc pas le Bitcoin directement. La banque centrale marocaine a participé à l’événement à travers l’Observatoire marocain de la TPME.


Au Maroc, BAM, l’Autorité marocaine des marchés de capitaux et le Bureau de change (Bureau de change/Trésor) interdisent l’utilisation de monnaies virtuelles telles que Bitcoin afin de protéger les citoyens contre les pertes juridiques ou financières. Cela a été confirmé pour la dernière fois dans un communiqué conjoint des trois parties mentionnées le 5 avril.


Le 23 mars dernier, Abdellatif Jouahri, gouverneur de la banque centrale, a annoncé que la banque centrale, avec le soutien du Fonds Monétaire International (FMI), était en train d’élaborer un cadre juridique pour l’utilisation des crypto-monnaies et tenant compte des expériences des autres banques centrales. Le projet tend à la création d’une cryptomonnaie « e-MAD » plutôt que l’utilisation de celles déjà existantes au vu de l’engouement des Marocains pour celles-ci.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct