En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
05.07.2017 à 14 H 35 • Mis à jour le 05.07.2017 à 19 H 45
Par

Benkirane évoque « l’épreuve la plus difficile que traverse le PJD »

C’est un Benkirane amaigri et manifestement abattu qui est apparu sur une vidéo de plus d’une heure diffusée ce mercredi par le PJD. On y voit le secrétaire général s’adresser le 1er juillet aux élus du parti de la lampe pour leur faire part de son amertume de voir la première formation politique du pays en proie aux dissensions internes, mais sans jamais en faire état ouvertement. L’ancien chef du gouvernement débarqué par le roi au profit d’un Saadeddine El Otmani effacé explique d’abord son long silence et son retrait de l’arène politique par la conjoncture difficile que traverse son parti, mais aussi tout le pays. Pour Benkirane, il s’agit de « l’épreuve la plus difficile que traverse le parti dans son existence ». A cela il ne livre aucune réponse, se perdant dans une série d’interrogations existentielles pour sortir de l’impasse : « Qui sommes-nous ? Que voulons-nous ? Que devons-nous faire ? », s’interroge-t-il. Il demeure toutefois déterminé à « ne pas baisser les bras » et poursuivre sa mission de chef de parti sans évoquer l’éventualité d’un troisième mandat qui nécessitera un aménagement des statuts du PJD.


Par
Revenir au direct