logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
10.01.2023 à 19 H 33 • Mis à jour le 10.01.2023 à 19 H 33 • Temps de lecture : 2 minutes
Par
Education

Benmoussa et Mezzour développeront une application pour apprendre l’amazigh

Le ministère de la Transition numérique et de la Réforme de l'administration et le ministère de l'Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports ont signé, mardi à Khémisset, une convention de partenariat pour le développement d'une application dédiée à l'apprentissage de la langue amazighe.


Paraphée par la ministre déléguée chargée de la Transition numérique et de la Réforme de l'administration, Ghita Mezzour, et le ministre de l'Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports, Chakib Benmoussa, cette convention s'assigne pour objectif de développer une application d'apprentissage à distance de la langue amazighe, qui concernera les citoyens marocains aussi bien à l'intérieur du pays qu'à l'étranger.


La signature de cet accord a eu lieu lors d'une cérémonie organisée à l'occasion du lancement officiel d'une série de projets liés au renforcement de l'utilisation de l'Amazigh dans les administrations publiques, en présence du Chef du gouvernement Aziz Akhannouch et de plusieurs ministres, responsables et élus.


S'exprimant à cette occasion, Benmoussa a souligné que cette convention permettra d'accélérer l'apprentissage par les élèves de la langue amazighe et d'appuyer les efforts du département de l’Éducation visant la généralisation progressive de cette langue aux différents cycles d'enseignement.


Dans le même cadre, il a précisé que ce projet est en phase avec la feuille de route 2022-2026 qui considère les solutions numériques comme levier pour opérer le changement souhaité dans le système éducatif.


Si le renforcement de l'utilisation de la langue amazighe passe nécessairement par la mobilisation des administrations publiques pour l'intégration de cette langue dans les différents services et l'amélioration des prestations offertes à tous les usagers sur un même pied d'égalité, le secteur de l'enseignement constitue lui la plateforme essentielle pour le développement et la promotion de la langue amazighe et le renforcement de son utilisation dans les différents domaines, a-t-il dit.


Benmoussa a ainsi rappelé que la vision stratégique de la réforme du système de l'éducation et de la formation a recommandé la promotion du statut de la langue amazighe dans les écoles, ajoutant que la loi-cadre relative à l'éducation et à la formation a adopté la même position sachant que ladite feuille de route a prévu le renforcement de l'enseignement de la langue amazighe dans le cycle primaire.


Le ministre a d'autre part passé en revue plusieurs réalisations dans ce domaine, notamment l'élaboration depuis des années des programmes scolaires de la langue amazighe dans le cycle primaire, la publication de manuels scolaires couvrant tous les niveaux de l'enseignement primaire en coopération avec l'Institut royal de la culture amazighe, l'élaboration en cours d'un projet de décret définissant les applications de l'architecture linguistique dans les établissements scolaires et l'intégration progressive de la composante amazighe dans les centres de formation et par les cadres pédagogiques relevant du ministère.


Il a conclu que la généralisation de l'enseignement de la langue amazighe nécessite la mobilisation d'un nombre suffisant d'enseignants, le ministère étant passé à une vitesse supérieure en multipliant le nombre des nouveaux professeurs spécialisés au cours des deux dernières années (de 200 à 400 postes d'emploi par an).

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct