S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
09.06.2024 à 04 H 05 • Mis à jour le 09.06.2024 à 04 H 05 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
Enseignement

Benmoussa répond à la polémique sur les frais de scolarité dans le privé

Suite à la polémique enclenchée autour de l’annonce faite par des établissements d’enseignement privé concernant une hausse des frais de scolarité au titre de la prochaine année scolaire, le ministre de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports, Chakib Benmoussa, a affirmé, dans sa réponse à une question du groupe socialiste USFP à la Chambre des représentants, que la liberté des prix est la garantie de la diversité des prestations offertes, du développement de leur qualité et de l’encouragement des investissements.


Le ministre a noté que le montant des frais d’inscription dépend du type et du coût des prestations souhaitées par les parents d’élèves. Cette réponse intervient après la réception, par plusieurs familles de notifications des écoles d’enseignement privé, les informant d’une hausse des frais de scolarité dès la prochaine année scolaire, de l’ordre de 200 à 300 dirhams, à la suite de hausses similaires l’année scolaire passée. La mesure a suscité la colère des parents d’élèves, qui ont appelé le ministère à intervenir pour réguler les prix, estimant que ces hausses sont « illégales ».

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct