S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
29.11.2023 à 12 H 46 • Mis à jour le 29.11.2023 à 12 H 46 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
Commerce

Blé tendre: importation de 2,5 MT supplémentaires, le système de restitution reconduit jusqu’à avril

Le Maroc compte importer 25 millions de quintaux (2,5 millions de tonnes) additionnels de blé tendre au cours des premiers mois de 2024. Dans une note aux importateurs, l’Office national des céréales et légumineuses (ONICL) a annoncé qu’un système de restitution à l'importation du blé tendre sera mis en place entre le 1er  janvier et le 30 avril 2024.


Les modalités de mise en application de ce système feront l'objet d'une circulaire qui sera publiée ultérieurement, fait savoir l’ONICL. Cette décision de reconduire la prime forfaitaire sur les importations de blé a été prise par le ministère de l'Économie et des Finances et celui de l’Agriculture. Elle permet ainsi de prolonger la période de subventions mises en place en octobre pour l’importation de 20 millions de quintaux, et dont la fin était prévue en décembre 2023.


La décision de reconduire le système de restitution était plutôt attendue de la part des opérateurs, notamment sur fond de recul de la production nationale, afin de maintenir les prix de ces céréales à des niveaux abordables. Pour rappel, malgré une amélioration prévue par rapport à 2022, la campagne céréalière au Maroc continuait de subir en 2023 les effets du manque pluviométrique. La production se maintiendrait, selon les prévisions de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) bien en deçà de la moyenne, soit environ 5 millions tonnes.


Pour pallier cette baisse de la production nationale, le Maroc avait annoncé des modifications aux subventions aux importations de blé afin d'encourager les entreprises à importer davantage de blé d'autres marchés. De nouvelles dispositions de subvention des importations de blé tendre sont entrées en vigueur à compter du 1er août dernier.


Dans cette même optique de diversification des sources d’approvisionnement, des discussions ont été entamées par les opérateurs marocains avec les exportateurs ukrainiens et russes, afin d’augmenter les quantités de blé importées, mais aussi assurer les meilleures conditions d’importations que ce soit en termes du prix ou de la qualité, comme l’expliquait au Desk, Omar Yacoubi, président de la Fédération nationale des négociants en céréales et en légumineuses (FNCL).

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct