En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
14.12.2020 à 21 H 43 • Mis à jour le 14.12.2020 à 21 H 44
Par
Aviation civile

Boeing étend l’inspection du 787 Dreamliner après avoir découvert de nouvelles failles

Boeing a élargi les inspections des 787 Dreamliners nouvellement produits après avoir découvert un défaut de fabrication précédemment divulgué dans des sections de l’avion où il n’avait pas été initialement détecté, selon des responsables de l’industrie et du gouvernement.


Boeing a ajouté que les inspections des 787 assemblés ont révélé que certaines zones où les segments de fuselage sont joints n’étaient pas aussi lisses que nécessaire. Les spécifications techniques en question sont à peu près équivalentes à la largeur d’un cheveu humain, a noté la société.


Boeing a également déclaré que le problème ne posait pas de danger imminent pour la sécurité.


La Federal Aviation Administration (FAA) a déclaré ce lundi soir dans un communiqué qu’elle « s’engage en permanence avec Boeing par le biais de processus établis de surveillance continue de la sécurité opérationnelle et de la fabrication pour résoudre de manière appropriée tout problème qui pourrait survenir ».


Un responsable de la FAA a déclaré à Reuters « qu’aucune des questions soulevées récemment n’est considérée comme un problème de sécurité immédiat », ajoutant qu’elle « prend ces problèmes de qualité au sérieux et continue d’être impliquée dans les discussions sur les mesures d’atténuation ».

 

Royal Air Maroc qui opère ce type d’appareils devrait dans le cadre de la diminution de sa flotte, accompagnée d’une baisse des effectifs du personnel navigant, se départir d’une vingtaine d’avions au total, dont certains pourraient être proposés en leasing dont justement des 787 Dreamliner qui faisaient jusqu’ici office de vitrine pour la compagnie nationale.

Par
Revenir au direct