En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
11.03.2019 à 18 H 21 • Mis à jour le 11.03.2019 à 18 H 31
Par
Algérie

Bouteflika renonce à un cinquième mandat, la présidentielle reportée

Dans une lettre adressée aux Algériens diffusée par l'APS, le président algérien annonce également la formation d’un « gouvernement de compétences nationales » et le report de l’élection présidentielle, qui était prévue le 18 avril

Abdelaziz Bouteflika renonce à la présidence de la république algérienne au terme de son mandat. Après plus de deux semaines de protestations, le président algérien a annoncé, lundi 11 mars, sa décision de ne pas briguer un cinquième mandat.


Dans un message à la nation publié par l’agence officielle APS, il fait savoir également que le scrutin qui était prévu le 18 avril, ajoute la présidence, est reporté.


La présidentielle aura lieu « dans le prolongement » d’une conférence nationale chargée de réformer le système politique et d’élaborer un projet de Constitution d’ici fin 2019, précise-t-il. Par ailleurs, un remaniement ministériel aura lieu prochainement, poursuit la présidence.



Depuis le 22 février, le mouvement de protestation le plus important des deux dernières décennies en Algérie a poussé des dizaines de milliers de personnes dans les rues pour exprimer leur opposition à un cinquième mandat d’Abdelaziz Bouteflika, avant l’élection présidentielle prévue le 18 avril.

Revenir au direct