En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
28.03.2017 à 17 H 28 • Mis à jour le 28.03.2017 à 17 H 28
Par

Brexit : le parlement d’Écosse autorise un nouveau référendum d’indépendance

À J –  1 du déclenchement du Brexit, les députés écossais ont donné leur feu vert mardi à un nouveau référendum d’indépendance en Écosse, susceptible de créer une véritable explosion du Royaume-Uni. Le Parlement régional, dominé par les indépendantistes du parti national écossais SNP, aurait dû se prononcer sur la question mercredi dernier déjà. Mais l’attentat contre le Parlement de Westminster à Londres avait provoqué le report du vote qui intervient désormais à la veille du déclenchement du Brexit, renforçant encore la dramaturgie autour de ces deux événements historiques. La quasi-concomitance des deux rendez-vous est finalement logique tellement le désir écossais de rompre avec le reste du Royaume-Uni est lié à la rupture en passe d’être officialisée entre le Royaume-Uni et l’UE. Sans le Brexit, approuvé par 52 % des Britanniques, mais rejeté par 62 % des Écossais, la Première ministre écossaise Nicola Sturgeon n’aurait pas demandé si tôt l’organisation d’un nouveau référendum d’autodétermination, trois ans seulement après celui perdu par les indépendantistes (à 55 % contre 45 %) en 2014. « Les circonstances ont changé avec le Brexit », insiste la dirigeante du SNP qui veut que l’Écosse continue à faire partie au moins du marché unique européen. Elle espère, dans l’idéal, tenir une nouvelle consultation fin 2018 ou début 2019, avant la fin prévue des négociations de sortie entre UE et Royaume-Uni.

Revenir au direct