logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
06.09.2022 à 17 H 13 • Mis à jour le 06.09.2022 à 17 H 18 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
Suicide

CHU du Maroc: sit-in et brassards noirs ce mercredi pour rendre hommage à Yassine Rachid

En hommage à Yassine Rachid, le médecin interne en urologie au centre hospitalier universitaire (CHU) de Casablanca, qui s’est donné la mort dans l’enceinte de l’hôpital parisien où il servait, la Commission nationale des médecins internes et résidents (CNIR) et la Commission nationale des étudiants en médecine, médecine dentaire et pharmacie (CNEMEP), ont annoncé la tenue, ce mercredi, de sit-in dans l’ensemble des CHU du Maroc, apprend-on d’un communiqué des deux commissions.


Indignées face à ce drame, les deux commissions ont appelé tous les étudiants en médecine et médecins à porter des brassards noirs à partir de ce mercredi.


Dans ce communiqué conjoint, il est précisé que Yassine Rachid avait quitté le Maroc afin de fuir le harcèlement moral qu’il subissait au sein du CHU de Casablanca et « échapper ainsi à la pression et les insultes quotidiennes, qui n’ont rien à voir avec la formation médicale et ne correspondent pas aux normes pédagogiques et humanitaires qui doivent être adoptées à toutes les étapes des études médicales et chirurgicales », fait-on savoir.


Les deux commissions ont, par ailleurs, dénoncé le «  terrible silence adopté par les tuteurs concernant les résultats de l'enquête et les circonstances de cet incident tragique », et mis en garde contre « certaines des pratiques intimidantes et provocatrices » que subissent les médecins dans leurs « lieux de travail et de formation ».


Pour rappel, Yassine Rachid a mis fin à ses jours jeudi dernier. Il a été retrouvé mort dans sa chambre dans un hôpital de Paris où il suivait sa formation.


La famille du défunt a fait appel à un avocat afin de mettre la lumière sur les circonstances du drame et les raisons qui l'ont conduit au suicide, fait-on savoir.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct