logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
30.12.2021 à 16 H 50 • Mis à jour le 30.12.2021 à 16 H 52
Par
Impôts

Conseil de gouvernement : adoption de deux projets de décret en lien avec la fiscalité

Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi à Rabat sous la présidence du Chef du gouvernement Aziz Akhannouch, a adopté deux projets de décret relatifs à l'application de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) et le code des douanes et impôts indirects.


Le premier projet de décret n° 2.21.846, complétant le décret n° 2.06.574 du 10 hija 1427 (31 décembre 2006) pris pour l’application de la TVA prévue au titre du chapitre III du Code Général des Impôts, a indiqué le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement, Porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, dans un communiqué lu lors d'un point de presse à l'issue du Conseil.


Présenté par le ministre délégué auprès du ministre de l’Economie et des Finances, chargé du Budget, Faouzi Lakjaa, ce projet vise à ajouter un nouvel article au dit décret, suite à l'exonération, par la loi de finances 2022, des produits et matières utilisés dans la fabrication des panneaux photovoltaïques de la TVA.


Le deuxième texte, ajoute le ministre, porte sur le projet de décret n° 2.21.847, modifiant et complétant le décret n° 2.77.862 du 25 chaoual 1397 (9 octobre 1977) pris pour l’application du code des douanes ainsi que des impôts indirects relevant de l'Administration des Douanes et Impôts indirects (ADII), approuvé par le dahir portant loi n° 1-77-339 du 25 chaoual 1397 (9 octobre 1977).


Ce projet, présenté également par Lakjaa, modifie et complète les dispositions de l'article 216 dudit décret afin d’habiliter le ministre chargé des finances de modifier, par arrêté, la forme de la déclaration stipulée au niveau de l’article 66 du code des douanes et impôts indirects.


Il s’agit, également, d’habiliter le ministre à modifier par arrêté pris après avis du ministre ou des ministres intéressés, les transformations stipulées au niveau du premier article (volet B du paragraphe 2) et les marchandises concernées par ces transformations, a précisé M. Baitas, notant que le projet abroge le premier titre de la deuxième et sixième parties du décret en question.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct