En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
13.05.2022 à 15 H 49 • Mis à jour le 13.05.2022 à 15 H 49
Par
Législatives françaises

Course à la 9ème circo : Face à Elisabeth Moreno, Ahmed Eddarraz joue contre son camp

Ahmed Eddarraz a annoncé, par communiqué, le maintien de sa candidature pour les législatives françaises à la 9ème circonscription des Français à l’étranger, Maghreb et Afrique de l’Ouest, dont l’épicentre est le Maroc, en dépit de l’investiture de la ministre Elisabeth Moreno par le parti présidentiel Renaissance auquel il appartient.


Eddarraz ne souhaite pas « ajouter de la division à la division », mais « le parachutage d’Elisabeth Moreno ne doit pas occulter le fait » qu’il est « le candidat du rassemblement entre les progressistes et les humanistes », « au-delà des chapelles partisanes », peut-on lire de son communiqué.


Autrement dit, Eddarraz fera campagne contre une candidate de son clan, adoubée par Emmanuel Macron. Une dissidence en quelque sorte. Joint par Le Desk, l’intéressé dit pourtant qu’il « n’utiliserait pas ce terme ».


Il confie avoir posé certaines questions à Moreno et qu’il ne se serait pas présenté « si elle m’avait rassuré ». D’après ses dires, à la question sur le nombre de pays qui composent la 9ème circonscription, Moreno a répondu qu’il y en avait 21, alors qu’en réalité, elle en compte 16.

Selon lui, il est le « candidat naturel » de la 9ème circonscription, rappelant que son suppléant est Daniel Houres, « figure des Républicains depuis 20 ans au Maroc ».


Eddarraz n’hésite pas à mettre en avant son lien « privilégié avec Emmanuel Macron », soulignant que ses contacts sont une « force et une chance au moment de trouver des solutions aux problèmes de nos concitoyens ».

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct