En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
13.09.2021 à 20 H 41 • Mis à jour le 13.09.2021 à 20 H 51
Par
Covid-19

Un « nombre important » de cas d’échec du vaccin Janssen rapporté en France

Un « nombre important » de cas d’échec du vaccin anti-covid monodose Janssen commercialisé par le laboratoire américain Johnson &  Johnson (J&J), a été rapporté en France, a indiqué lundi l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).


« A ce jour, un nombre important de cas d’échec du vaccin Janssen a été rapporté, avec notamment des formes graves (décès, réanimation) ainsi qu’une surreprésentation des patients vaccinés par Janssen en réanimation dans 2 CHU », souligne l’agence dans son « Enquête de pharmacovigilance du vaccin Covid Janssen ».


Des explorations sont en cours pour analyser ce « signal potentiel », note l’Agence, ajoutant que « les premiers cas de TTS (syndrome de thromboses associées à une thrombocytopénie) ont été observés en France, cet effet indésirable est déjà listé dans le RCP (résumé des caractéristiques du produit) », alors qu’un signal a été confirmé au niveau européen pour les thrombocytopénies immunes.


Depuis avril, environ un million d’injections de ce vaccin ont été réalisées en France. Depuis le début de la vaccination, 32 cas d’infection à Covid-19 ont été observés à la suite d’une vaccination avec Janssen, dont « 4 décès dans les suites d’une inefficacité du vaccin Janssen », précise l’Agence.


Les personnes concernées ont un âge médian de 68 ans, avec de multiples comorbidités à risque de forme grave de Covid-19, précise le rapport.


Le comité de suivi considère qu’il s’agit d’un signal potentiel au moment où « les investigations se poursuivent ».

 

Depuis début septembre, il est recommandé qu’une dose de rappel par un vaccin ARNm soit proposée aux personnes ayant eu une première dose avec le vaccin Janssen à partir de 4 semaines après la première injection. Ces éléments seront partagés au niveau européen.


Tous ces éléments justifient des « investigations supplémentaires » pour vérifier si les échecs sont plus importants avec Janssen qu’avec les autres vaccins disponibles en France.


Au Maroc, où le vaccin a été administré suite à un don américain de 300 000 doses via le système Covax, le décès en juillet dernier d’une jeune femme de 33 ans avait poussé le ministère de la Santé à mener une enquête médicale.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct