S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
27.01.2023 à 06 H 27 • Mis à jour le 27.01.2023 à 06 H 27 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
Gestion déléguée

Création des sociétés régionales multiservices: l’ONEE conservera ses missions (Baitas)

Le ministre délégué chargé des relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, a affirmé, jeudi, que l'Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) conservera ses missions « primordiales » dans la perspective de la transition vers la gestion déléguée via les sociétés régionales multiservices.


Répondant à une question au sujet de la situation de l’ONEE après l’adoption du projet de loi relatif aux sociétés régionales multiservices, lors d’un point de presse à l’issue du conseil du gouvernement, Baitas a indiqué que l’Office va conserver ses missions primordiales durant cette étape de transition, afin de promouvoir la gouvernance et d’accompagner la régionalisation avancée et la déconcentration.


Dans ce sens, le ministre a précisé que la nouvelle approche de gestion déléguée vise à répondre à un ensemble de contraintes auxquelles fait face le secteur de la distribution de l'eau potable, de l'électricité et de l’assainissement liquide, qui empêchent de satisfaire efficacement les demandes croissantes sur ces services de base et de valoriser les potentialités pour les utiliser de manière optimale.


Ledit projet de loi vise à mettre en place un dispositif de gestion adéquat sous forme de sociétés régionales multiservices qui constituent un cadre institutionnel de mutualisation des efforts de toutes les parties prenantes en vue de tirer vers le haut le niveau de gestion de ces services vitaux.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct