En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
29.07.2020 à 02 H 43 • Mis à jour le 29.07.2020 à 02 H 43
Par
Diplomatie

Crise libyenne: Ryad exprime son soutien à l’axe Alger-Tunis-Le Caire

Le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Faisal bin Farhan, a mis en avant mardi depuis Alger, l’engagement de son pays à « coordonner avec l’Algérie pour parvenir à une solution pacifique à la crise libyenne et permettre ainsi à ce pays de recouvrer sa sécurité et sa stabilité », soulignant le rôle primordial des pays du voisinage dans cette question, rapporte l’agence algérienne officielle APS.


S’exprimant au terme de l’audience accordée par le président, Abdelmadjid Tebboune, le chef de la diplomatie saoudienne a insisté sur « le rôle important et central des pays du voisinage dans le règlement pacifique du conflit en Libye en vue de protéger ce pays frère contre le terrorisme et les ingérences étrangères », déclarant « nous nous engageons à coordonner avec l’Algérie et nous allons tenter avec les pays du voisinage de parvenir à un règlement qui préserve ce pays et lui permette de retrouver sa stabilité ».


Il a relevé dans ce sens « une convergence de vues entre l’Arabie Saoudite et l’Algérie quant aux défis qui se posent pour la région », rapporte la même source.


Le déplacement à Alger de Faisal Bin Farhan intervient au lendemain des visites simultanées à Rabat du président du Parlement libyen (de l’Est) Saleh Aguila Idris, et du président du Haut Conseil d’Etat (de l’Ouest), Khalid Al Mechri.


La diplomatie marocaine avait ainsi tenté d’organiser une réunion entre les deux représentants des parties libyennes opposées sans y parvenir. Le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita avait alors déclaré en définitive que le Maroc s’opposait à « toute ingérence étrangère en Libye ».


De son côté, le pouvoir algérien, appuyé par Riyad et par Le Caire, préconise une solution de voisinage consacrée à l’Algérie, la Tunisie et l’Egypte.


Faisal Bin Farhan s’est d’ailleurs rendu, le lundi 27 juillet, au Caire où il a eu des entretiens avec le président Abdelfattah Al Sissi sur le dossier libyen, rappelle Yabiladi.

Par
Revenir au direct