En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
26.04.2021 à 11 H 35 • Mis à jour le 26.04.2021 à 11 H 35
Par
Crise migratoire

Des dizaines de jeunes de Fnideq tentent de rallier Sebta au péril de leur vie

Selon la presse locale de Sebta (Ceuta), 155 personnes sont actuellement accueillies et confinées dans un entrepôt deTarajal, après leur arrivée de manière irrégulière dans l’enclave espagnole.


Ce week-end, plus d’une centaine de jeunes originaires de Fnideq ont tenté de contourner à la nage les brise-lames de la zone frontalière de Sebta. Ce dimanche, selon des sources de la Guardia civil espagnole citées par la presse, quelques 50 jeunes ont réussi la traversée alors qu’un nombre indéterminé d’entre eux s’étaient jetés à l’eau dans une mer démontée.


Au moins deux corps sans vie ont été repêchés par les éléments de la Protection civile et des médias marocains, reprenant des informations diffusées sur les réseaux sociaux, s’interrogent sur les raisons du décès d’un jeune homme que certains soupçonnent être lié aux mafias de l’immigration clandestine et du trafic de drogue.


En outre, selon les médias espagnols, la population de Fnideq, choquée par les événements des ces 48 heures, est à la recherche de plusieurs jeunes portés disparus, dont un garçon de 12 ans.


Outre les tentatives de traversée à la nage, plusieurs embarcations ont été repérées par les garde-côtes espagnols au départ des rivages marocains qui tentaient par vagues successives de rallier directement la péninsule ibérique.


Ce mouvement massif de candidats à l’immigration est consécutif, souligne-t-on, aux conditions socio-économiques désastreuses dues à la fermeture des frontières avec l’enclave espagnole.


Plusieurs manifestations, dont celle de jeudi dernier rassemblant plus de 300 personnes dans les rues de Fnideq, ont appelé les autorités locales à trouver une solution urgente alternative aux activités de commerce frontalier et à la contrebande. Si des aides ciblées ont d’ores et déjà été distribuées à des familles, la population vit une situation précaire depuis de longs mois.


La pression migratoire exercée ce dimanche sur Sebta, après que cet afflux de jeunes Marocains n’ait « rencontré d’obstacle, ni de frein de la part des autorités locales », a connu toutefois une intervention des forces de l’ordre depuis ce lundi matin à Fnideq. Moins d’une dizaine de candidats à l’immigration clandestine ont pu rejoindre Sebta durant cette matinée, assure des sources officielles espagnoles à El Faro TV Ceuta qui a diffusé de nouvelles images de leurs tentatives.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct