En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
07.06.2020 à 14 H 24 • Mis à jour le 07.06.2020 à 14 H 29
Par
Communiqué

Des journalistes dénoncent «l’utilisation politique» du cas Raissouni

Un communiqué de quatre pages signé par un certain nombre de journalistes, transmis à la presse au soir du 6 juin, exprime la crainte que l’affaire du journaliste Soulaiman Raissouni, le rédacteur en chef du quotidien Akhbar Al Yaoum, mis en détention provisoire suite à des accusations d’attentat à la pudeur, violences et séquestration, soit orientée à des fins politiques.


Le communiqué évoque « une arrestation arbitraire souffrant de plusieurs violations flagrantes du droit » et ses signataires estiment que les faits reprochés par le plaignant, un jeune homosexuel, sont « faiblement fondés » et nécessitent « une enquête minutieuse et approfondie dans la transparence et l’indépendance des pressions externes, des calculs politiques et des impressions personnelles ».


Le collectif des journalistes fait ainsi référence à d’autres cas de journalistes poursuivis et condamnés dans des affaires de mœurs :  Hicham Mansouri, Taoufik Bouachrine et Hajar Raissouni.


Pour rappel, Soulaiman Raissouni a été arrêté devant son domicile le 22 mai. Son interpellation et sa mise en détention préventive font suite à un témoignage publié par un militant LGBTQ+ sur les réseaux sociaux pour des faits remontant à 2018 et une auto-saisine du parquet. Il sera présenté devant un juge d’instruction le 11 juin.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct