S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
27.06.2023 à 09 H 59 • Mis à jour le 27.06.2023 à 10 H 03 • Temps de lecture : 2 minutes
Par
Diplomatie

Deux nouveaux pays étaient attendus au Maroc pour le forum du Néguev reporté

Le forum Néguev, qui devait se tenir au Maroc en regroupant des pays arabes alliés à Israël, aurait connu la participation de deux nouveaux pays n'ayant pas de liens diplomatiques avec Israël, rapporte la presse locale. Nasser Bourita, le ministre des affaires étrangères, a annoncé que des « conditions politiques » sont derrière le report du forum.


Le ministre, israélien, des Affaires étrangères Eli Cohen, a pour sa part déclaré lors d'une audition devant le comité des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset que ces deux pays participeront à la prochaine réunion du forum du Néguev, potentiellement prévue en septembre, sans pour autant annoncer les noms des pays en question.


Le forum du Néguev est actuellement composé des États-Unis, d'Israël, du Maroc, des Émirats arabes unis, de Bahreïn et de l'Égypte, et son objectif est le développement de projets régionaux.


Lors de son témoignage à la Knesset, Cohen a souligné les efforts d'Israël pour élargir les accords d'Abraham, dont le forum du Néguev est issu. « Je suis heureux de dire que nous sommes en contact avec plusieurs pays avec lesquels nous n'avons pas encore de relations diplomatiques, dans le but d'élargir les accords d'Abraham », a-t-il déclaré, selon un compte rendu de la discussion du comité de la Knesset, rapporté par The Times of Israel.


Un responsable américain a déclaré plus tôt ce mois-ci à la même source que l'administration Biden travaillait à élargir le forum du Néguev au-delà de la liste actuelle des pays, y compris en encourageant la Jordanie à rejoindre, ainsi que l'Autorité palestinienne (AP). Cohen a déclaré dimanche que la réunion du forum Néguev avait été « reportée, mais pas annulée », et a reconnu que la raison en était la « décision d'élargir la construction » dans les colonies juives en Cisjordanie.


La réunion des ministres des Affaires étrangères d'Israël, des Émirats arabes unis, de Bahreïn, du Maroc, de l'Égypte et des États-Unis était initialement prévue en mars, mais a été reportée à plusieurs reprises en raison de tensions croissantes entre Israéliens et Palestiniens.


En effet, les autorités israéliennes ont approuvé la construction de quelque 5 700 nouveaux logements en Cisjordanie, bien que la plupart soient encore au stade de la planification préliminaire.


Cohen a déclaré dimanche qu'Israël avait une « fenêtre d'opportunité » jusqu'en 2024 pour parvenir à un accord de normalisation convoité, négocié par les États-Unis, avec l'Arabie saoudite. « Après cette date, le système politique aux États-Unis se concentrera sur les élections présidentielles » de cette année-là, a déclaré Cohen.


« Nous sommes très optimistes quant à la possibilité de conclure un tel accord. C'est un accord réalisable, après lequel d'autres pays suivront », a déclaré Cohen sans donner de précisions. Israël a signé des accords de normalisation avec les Émirats arabes unis, Bahreïn et le Maroc en 2020. Il a à ce propos, déclaré que les Saoudiens « étaient également intéressés par un tel accord ».

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct