En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
07.11.2020 à 20 H 58 • Mis à jour le 08.11.2020 à 01 H 40
Par
MARCHE VERTE

Discours royal: allocution centrée sur le Sahara, aucune mention du Covid-19

Lors de son dernier discours à l'occasion du 45ème anniversaire de la Marche Verte, Mohammed VI a abordé essentiellement la question du Sahara et des eaux maritimes, haussant le ton face à toute tentative de déstabilisation au sud du pays, dont notamment au niveau de Guerguerat

À l’occasion du 45ème anniversaire de la Marche Verte, Mohammed VI s’est adressé ce samedi à 21 heures, à la nation, dans un message transmis à la télévision et à la radio. Le souverain y est revenu sur les derniers développements du dossier du Sahara, avec les récentes ouvertures de consulats dans les villes de Dakhla et Laâyoune. Pour le roi, il s’agit d’une reconnaissance « claire et nette de la marocanité du Sahara ». Ces pays, ajoute-t-il, affirment être « pleinement confiants quant à la sécurité et à la prospérité qui règnent dans nos provinces du sud ».


Au sujet des évènements en cours à Guerguerat, le roi a affirmé que le Maroc « restera ferme sur ses positions et ne se laissera nullement fléchir par les provocations stériles et les manœuvres désespérées des autres parties. D’ailleurs, force est de constater que le déclin consommé de leurs thèses surannées les a précipitées dans le scénario typique d’une fuite en avant », ajoutant qu’à cet égard : « Nous réitérons notre rejet catégorique des agissements inacceptables par lesquels on cherche à entraver la fluidité du trafic entre le Maroc et la Mauritanie, à altérer le statut juridique et historique qui prévaut à l’est du mur de sécurité ou encore à se livrer à une exploitation illégitime des ressources de la région », affirme le souverain dans son allocution.


Durant son discours, le roi a également parlé « d’intégration économique », en rappelant que le port de Dakhla Atlantique devra contribuer à consacrer cette tendance, et à faire des provinces du sud « un véritable foyer de rayonnement continental et international ». Pour cela, le roi a appelé à « investir dans les espaces maritimes, tant pour le dessalement de l’eau de mer que pour l’exploitation des énergies renouvelables d’origine éolienne ou hydrolienne », sans oublier le tourisme balnéaire.


S’il était question d’un discours intégralement consacré à la cause du Sahara, le sujet demeurant grand absent de l’allocution reste incontestablement la crise sanitaire actuelle due au Covid-19.


Pour rappel, le 5 novembre, soit 24 heures avant la transmission du discours royal qui devait avoir lieu ce 6 novembre, le roi avait reçu en audience le chef du gouvernement, en plus des ministres de la Santé et de l’Intérieur. Le sujet abordé était la situation épidémiologique du pays qui devenait inquiétante. Ce 7 novembre, le Maroc enregistrait encore une fois un nouveau record de contaminations quotidiennes, en plus d’un taux d’occupation des lits d’hôpitaux qui ne cesse de croître.



©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct