En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
11.12.2017 à 18 H 55 • Mis à jour le 11.12.2017 à 19 H 06
Par
Joint Venture

Dislog Group s’allie à Edita, leader égyptien des collations conditionnées

« Dislog Group a signé un protocole d’accord avec Edita pour créer une joint-venture Edita Food Industries –  Maroc basée sur l’expertise de Dislog Group dans la distribution et la logistique et sur l’expérience industrielle et technique d’Edita », rapporte un communiqué de l’entreprise dirigée par Moncef Belkhayat. Les termes de l’accord stipulent que Edita sera le propriétaire majoritaire de l’entreprise avec une participation de 51 %.


Les activités commerciales débuteront au début de l’année 2018 avec les exportations de produits d’Edita vers le Maroc, tandis que la deuxième phase impliquera la mise en place d’une usine de fabrication de pointe en 2019 avec un investissement initial estimé à 10 millions de dollars.


Moncef Belkhayat PDG de Dislog et Hani Berzi, PDG d'Edita


Dislog Group dispose d’un important réseau de distribution avec plus de 65 000 points de distribution à travers le royaume. Il emploie 1400 personnes à travers ses différentes filiales et va générer en 2017 un flux d’opérations financières de 2,8 milliards de dirhams.


Edita, fondée en 1996 en Égypte, est le principal fournisseur de collations conditionnées sur le plus grand marché de consommation d’Afrique du Nord et un exportateur en pleine croissance. Elle fabrique, commercialise et distribue une gamme de produits de collation cuits au four de marque tout en contrôlant un portefeuille de marques exclusives leader du marché.


Il s’agit de « consolider l’intégration de Dislog Group en tant que full service provider des produits de grande consommation sur le segments des biscuits », a précisé Belkhayat. « Edita leader Égyptien de la biscuiterie et Dislog Group leader marocain de la distribution sont complémentaires sur la chaîne de valeur de la biscuiterie de l’usine au consommateur. Ce projet va permettre de produire distribuer et marketer plusieurs marques de biscuiterie auprès de 60 000 clients traditionnels marocains et de créer 250 emplois à Casablanca », a-t-il ajouté.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct