logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
01.10.2022 à 18 H 37 • Mis à jour le 01.10.2022 à 18 H 37 • Temps de lecture : 2 minutes
Par
Politique

Élection du SG de l’UC: l’ex-ministre El Hassan Abyaba et Mohamed Joudar parmi les candidats en lice

Les travaux du sixième congrès national du parti de l'Union Constitutionnelle (UC) ont démarré, samedi à Casablanca, sous le signe « L'UC : Renouvellement et continuité ». Cette échéance sera marquée par l'élection d'un nouveau Secrétaire général, poste auquel ont candidaté quatre membres du parti pour succéder au SG sortant, M. Mohamed Sajid.


Il s'agit de Mohamed Joudar (premier vice-secrétaire général), Lahcen Abyaba (membre du bureau politique), Chaoui Belassal (président du conseil national) et Mohamed Bensaidi (membre du conseil national).


S'exprimant à l'ouverture du Congrès, Sajid, qui présentait le rapport moral du parti, a rappelé que la tenue de cette échéance a dû être reportée à cause de la pandémie liée à la Covid-19.


L'idéologie libérale, l'histoire et les positions constantes du parti soulignent de manière palpable la nécessité de renouveler ses élites pour renforcer le parti aux niveaux interne et externe, a-t-il dit, estimant que le Congrès constitue une occasion pour restructurer cette formation politique et y insuffler une nouvelle dynamique en vue de renforcer sa contribution au renouveau politique.


Entre le 5e et le 6e congrès, l'UC a vécu au rythme d'une forte dynamique, a noté M. Sajid, rappelant la participation au gouvernement après une absence de 18 ans, la contribution remarquée à la scène politique à travers les institutions locales et nationales, ainsi que la sincérité et l'efficacité des membres des deux groupes parlementaires à la Chambre des Représentants et celle des Conseillers.


Les élections législatives, locales et régionales de 2021 ont débouché sur des résultats positives pour l'UC (500 000 voix contre 250 000 pour les élections précédentes), s'est félicité Sajid, ajoutant que le nombre des élus locaux du parti s'est élevé à 1600, outre l'obtention de plus de 70 présidences au niveau des communes, des arrondissements et des conseils provinciaux.


S'agissant de la cause nationale, Sajid a souligné que le parti continue de consacrer l'unanimité nationale au sujet de la souveraineté et l'intégrité territoriale du Royaume, sans omettre sa contribution efficace à la diplomatie parallèle, particulièrement au niveau de l'internationale libérale et les réseaux libéraux africain et arabe.


Le parti exprime sa fierté des programmes de développement d'envergure réalisés dans les province du sud du Royaume (ports, zones économiques, industrielles et agricoles), a affirmé Sajid, ajoutant que cette forte dynamique a permis de réaliser de grandes victoires, notamment la reconnaissance de la marocanité du Sahara par plusieurs pays, et l'ouverture d'une trentaine de consulats à Laâyoune et à Dakhla, outre les investissements étrangers, drainés grâce à la diplomatie Royale basée sur la clairvoyance, la clarté et la sagesse.


Et de rappeler que la pandémie a permis de mettre le doigt sur les dysfonctionnements dans plusieurs secteurs, mais a aidé aussi à mettre en avant la capacité du Maroc à répondre aux besoins des catégories affectées avec une efficacité remarquable.


La deuxième journée sera consacrée à la réunion du Conseil national (édition Abderrahim Bouâbid), la mise en place des commissions et la présentation du projet du règlement intérieur du parti.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct