En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
07.11.2020 à 12 H 35 • Mis à jour le 07.11.2020 à 12 H 44
Par
Décision

Émirats arabes unis: suppression du crime d’honneur et levée de restrictions sur des libertés personnelles

Ce samedi, les Émirats arabes unis ont annoncé une batterie de mesures visant à réformer le statut personnel, mais aussi à écarter plusieurs dispositions juridiques ayant lien avec la Chariaa islamique. Parmi ces mesures, on retient la suppression du « crime d’honneur » constituant dans certaines affaires une circonstance atténuante, ou encore l’assouplissement de certaines restrictions ayant lien avec le statut personnel.


Les décisions ont été prises par décret par le président des EAU, Cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan, indique-t-on dans une dépêche de l’agence de presse émiratie. Il s’agit de modifier des dispositions de la loi fédérale sur le statut personnel, de la loi fédérale sur les transactions civiles, du code pénal fédéral et enfin de la loi fédérale de la procédure pénale.



Avec cette réforme, notamment portant sur le statut personnel et les transactions civiles, les étrangers, non détenteurs de la nationalité du pays, pourront choisir quelles lois s’appliquent à eux en matière d’héritage. De plus, l’agence de presse émiratie souligne qu’une série d’amendements ont été introduits dans le code pénal pour lever la criminalisation d’actes qui ne nuisent pas à autrui et afin de lever l’ambiguïté de certains textes, précise-t-on.


De son côté, Associated Press affirme qu’il s’agit notamment de lois en rapport avec la consommation d’alcool et le concubinage. Les changements opérés concernent la vente, la consommation et la possession de boissons alcoolisés pour les personnes âgées de 21 ans et plus. « Auparavant, les particuliers avaient besoin d’un permis d’alcool pour acheter, transporter ou avoir de l’alcool chez eux. La nouvelle règle permettrait aux musulmans qui n’ont pas été autorisés à obtenir des licences de boire librement des boissons alcoolisées », écrit AP. Enfin, l’autre amendement devrait concerner l’autorisation pour des couples non mariés de cohabiter sous le même toit, ce qui était considéré comme étant un crime aux Émirats.


Pour rappel, mi-août, Israël et les Émirats arabes unis annonçaient une normalisation de leurs relations diplomatiques. Des ambassades ont pu donc être installées, en plus de l’établissement de liaisons aériennes entre Tel-Aviv et Abou Dhabi.


Les décisions récemment prises par les Émirats sont présentées comme rentrant dans le cadre des efforts continus du pays du Golfe pour développer sa structure législative, affirmer son engagement et consolider les principes de tolérance et attirer les investissements étrangers.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct