logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
04.09.2022 à 16 H 26 • Mis à jour le 04.09.2022 à 16 H 26 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
Armée

En Jordanie, le Maroc participe à l’exercice militaire américain Eager Lion

Les États-Unis, la Jordanie et 28 pays partenaires ont ouvert aujourd'hui l'exercice Eager Lion de deux semaines en Jordanie. Le Maroc y participe. Eager Lion, qui se tiendra du 4 au 15 septembre 2022, représente l'un des plus grands exercices militaires de la région et est conçu pour échanger l'expertise militaire et améliorer l'interopérabilité entre les pays partenaires, fait savoir un communiqué diffusé ce dimanche.


« Eager Lion est un événement à multiples facettes qui démontre notre engagement envers les partenaires et les forces interarmées réactives opérant dans des environnements complexes qui n'offrent ni victoires faciles ni gains rapides », a déclaré le major-général Steven J. deMilliano, directeur du département des exercices et de la formation, au commandement central américain. « Plus généralement, les partenariats permettent aux militaires de développer leurs capacités et de répondre rapidement aux situations de crise exigeantes », ajoute-t-on.


« Environ 1 700 militaires américains, 2 200 membres des forces armées jordaniennes et 591 membres du personnel de la coalition de 28 autres pays partenaires participent ou observent l'exercice d'entraînement militaire multilatéral, qui était prévu pour 2021, mais reporté en raison de la pandémie de COVID 19 », rappelle-t-on.


L'exercice Eager Lion de cette année consistera en des missions de bombardement à longue portée, des cybermenaces face à des adversaires fictifs, la communication et la coordination interorganisations, le développement des compétences antiterroristes, la synchronisation intégrée de la défense aérienne et antimissile, l'avancement des compétences pour la sécurité maritime et frontalière, l'intervention en cas de catastrophe et l'aide humanitaire.


Le scénario de cette année testera l'interopérabilité en relevant les défis régionaux dans les domaines aérien, terrestre, maritime et cybernétique.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct