En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
17.01.2022 à 18 H 03 • Mis à jour le 17.01.2022 à 18 H 25
Par
Justice

Enquête ouverte pour terrorisme sur le meurtrier d’une Française à Tiznit

Le procureur général près la cour d'appel de Rabat, spécialisé en matière de terrorisme, a mandaté le Bureau central des enquêtes judiciaires (BCIJ) pour instruire l'affaire, selon l'agence espagnole EFE

L’homme arrêté pour avoir assassiné une Française samedi dernier et blessé un autre citoyen belge quelques heures plus tard dans deux villes du sud du Maroc fait l’objet d’une enquête par le parquet antiterroriste marocain, a rapporté aujourd’hui une source officielle à l’agence espagnole EFE.


La source a précisé que le procureur général près la cour d’appel de Rabat, spécialisé en matière de terrorisme, a mandaté le Bureau central des enquêtes judiciaires (BCIJ, service antiterroriste) pour instruire l’affaire.


L’agresseur présumé, un Marocain de 31 ans, a attaqué samedi à la hache la Française de 79 ans alors qu’elle circulait dans un marché populaire de Tiznit, après quoi il s’est enfui vers la ville et station balnéaire d’Agadir, à environ 100 kilomètres.


À son arrivée, il a agressé plusieurs personnes qui étaient assises dans un café sur la promenade du front de mer de la ville et a blessé un citoyen belge avec la même hache, qui a été transporté à l’hôpital pour y être soigné.


Les médias locaux ont publié des photos de l’agresseur présumé, dont l’apparence ressemble à celle des membres des groupes islamistes radicaux.


Dans une vidéo publiée par ces médias depuis la caméra de sécurité d’un établissement de Tiznit, on voit le meurtrier présumé s’approcher d’une femme et, après avoir échangé quelques mots avec elle, l’agresser avec un objet et s’enfuir.


Selon des sources policières, le détenu est sous traitement antidépresseur et a été hospitalisé l’an dernier pendant un mois dans un service psychiatrique de l’hôpital Hassan I de Tiznit.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct