En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
08.04.2021 à 17 H 05 • Mis à jour le 08.04.2021 à 17 H 05
Par
Manifestation

Enseignants contractuels : les 20 personnes arrêtées poursuivies en état de liberté

Les 20 personnes arrêtées lors de la manifestation des enseignants contractuels de ce mercredi ont été traduits ce jeudi devant le procureur du roi près le tribunal de première instance de Rabat. Ils ont tous été poursuivis en état de liberté et comparaîtront devant le juge le 20 mai prochain.


Tous sont accusés d’« attroupement non armé » (article 21 du Dahir n° 1-58-377 relatif aux rassemblements publics), « outrage et violences envers un agent de la force publique » (articles 263 et 287 du code pénal) et « violation de l’état d’urgence sanitaire ».


Nezha Majdi, l’enseignante qui, lors de la marche du 17 mars, avait affirmé avoir été harcelée par des membres des forces de l’ordre, est poursuivie en plus de ces griefs pour « outrage envers un corps constitué » (article 265 du code pénal).


Les forces de l’ordre ont réprimé cette semaine deux manifestations organisée par « la Coordination nationale des enseignants à qui on a imposé la contractualisation ». Le 17 mars, un homme en civil était apparu sur des vidéos partagées sur les réseaux sociaux en train de violenter des manifestants. Poursuivi pour « coups et blessures » ainsi qu’« usurpation de fonction »il a été condamné à un an de prison ferme.





Par
Revenir au direct