S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
14.05.2024 à 17 H 25 • Mis à jour le 14.05.2024 à 17 H 25 • Temps de lecture : 4 minutes
Par
Gouvernance

Épargne-prévoyance de la CDG: performances inédites pour la CNRA et évolutions positives pour le RCAR

La branche épargne-prévoyance de la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG) en charge de la gestion de la Caisse nationale de retraites et d’assurances (CNRA) et du Régime collectif d’allocation de retraite (RCAR), a présenté le 25 avril 2024, lors des réunions des Comités de Direction présidés par Khalid Safir, directeur général de la CDG, les résultats annuels ainsi que les performances financières et opérationnelles des deux organismes gérés, la CNRA et le RCAR, au titre de 2023.


Au cours de cet exercice, la CNRA a collecté un montant global de capitaux, primes et cotisations, de 2,66 milliards de dirhams (MMDH). La valeur de son portefeuille de placements s’est quant à elle stabilisée autour de 23,5 MMDH et généré des produits nets de 881 millions de dirhams (MDH), avec un résultat net positif de 135 MDH. Au niveau de son activité de gestion pour compte de tiers, la CNRA a procédé au paiement d’un montant global de 4,66 MMDH au titre des rentes, pensions, aides et avances contre 1,15 MMDH en 2022, soit une hausse de 304 % expliquée par la prise en charge des nouveaux programmes sociaux, apprend-on d’un communiqué diffusé ce 14 mai portant sur les performances de la branche épargne-prévoyance de la CDG.


Selon la même source, le déploiement des trois programmes sociaux lancés par l’État au cours de cette année a en effet été plus que bénéfique pour l’activité de la CNRA. Avec le déploiement des aides sociales directes qui a bénéficié à ce jour à 3,5 millions de ménages, le soutien direct au logement avec 53 000 demandes et les aides aux victimes du séisme d’Al Haouz d’une valeur de 1,6 milliard de dirhams (MMDH) au profit de 60 000 victimes, l’activité de la Caisse a connu « un développement sans précédent ».


Par ailleurs, la CNRA a finalisé en 2023 la transformation de son produit RECORE en régime par capitalisation individuelle, confirmant ainsi sa capacité auprès des pouvoirs publics à restructurer ses produits au service de leurs bénéficiaires et en accompagnement des évolutions permanentes du secteur de la prévoyance. Sur le plan opérationnel, la CNRA a enregistré des performances notables avec des impacts significatifs sur la qualité de service au citoyen et sur ses délais de traitement qui ont affiché des réductions significatives, ajoute-t-on.


À son tour, le RCAR a clôturé l’année 2023 avec des évolutions positives, avec une hausse aussi bien du nombre d’affiliés que des cotisations et contributions recouvrées. La même source fait ainsi savoir que le nombre d’affiliés cotisants du régime général du RCAR a enregistré une  hausse  de 1 %, passant de 119 955 en 2022 à 121 813 en 2023, tandis que les cotisations et contributions recouvrées au titre des régimes général et complémentaire, ont augmenté de 4,2 %, passant de 3,4 MMDH en 2022 à 3,6 MMDH à la fin de l’année dernière.


Sur le plan financier, le RCAR a bénéficié de l’évolution favorable des marchés financiers pour maintenir une réserve de plus 121 MMDH et préserver son horizon de viabilité estimé à 2052 selon son dernier bilan actuariel, avec un résultat net positif de 1,1 MMDH. En outre, à l’instar de la CNRA, la performance opérationnelle du RCAR s’est nettement améliorée grâce au travail de fonds entamé sur les dernières années et visant l’amélioration continue de la qualité de servie au citoyen. Les délais de traitement des demandes de pension du RCAR ont ainsi enregistré des améliorations notables, souligne la même source.


La branche épargne-prévoyance de la CDG note dans la même lignée les évolutions structurelles qu’ont connus la CNRA et le RCAR au cours de l’année 2023, qui a été marquée par le lancement d’un nouveau cycle stratégique couvrant la période 2024-2030, baptisé CAP 2030. Cette nouvelle feuille de route vise notamment à poursuivre l’implication effective de la CDG  dans les chantiers de réforme des retraites et de généralisation de la protection sociale. Un autre objectif de cette feuille de route est la conduite d’une stratégie d’investissement capitalisant davantage sur l’expertise du groupe CDG à travers ses filiales spécialisées tout en répondant aux besoins d’équilibre et allocations stratégiques de la CNRA et du RCAR et en contribuant au financement utile de l’économie nationale.


À travers cette démarche, qui vise aussi à garantir l’excellence opérationnelle pour une réponse optimale aux besoins des parties prenantes et un service client aux meilleures normes, la CDG, compte ainsi consolider, à travers sa Branche Épargne - Prévoyance,  sa vocation de « Structureur », « Assembleur » et « Apporteur de solutions utiles » pour les pouvoirs publics, dans le cadre de la mise en œuvre des chantiers stratégiques nationaux liés à ses domaines d’activité.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct