En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
01.02.2021 à 17 H 21 • Mis à jour le 01.02.2021 à 17 H 21
Par
Espagne

Escalade xénophobe aux Canaries contre les migrants marocains arrivés en pateras

L’île espagnole de Gran Canaria vit depuis une semaine une flambée des tensions xénophobes contre les migrants arrivés à bord de pateras, rapporte le quotidien madrilène El Pais. « Depuis plusieurs jours, une école à Las Palmas de Grand Canaria ressemble plus à une prison qu’à un abri pour migrants. Les gens à l’intérieur sont libre de sortir mais la plupart ont peur d’errer trop loin de l’entrée », raconte le journal, indiquant qu’« entre lundi et jeudi, sept migrants marocains vivant dans cette école du quartier d’El Lasso ont été agressés ». Ces attaques ont été menées par des groupes organisés de riverains, d’après la Cruz Blanca, une association religieuse caritative qui gère le centre d’accueil.


Ce lundi, la procureure générale de Las Palmas, Beatriz Sánchez, a ordonné « l’ouverture d’une enquête pour de possible délits de haine contre plusieurs membres de groupes WhatsApp dans lesquelles ils ont essayé d’organiser des intimidations ou des agressions envers les migrants ».


Depuis deux semaines, plusieurs messages ont circulé sur des groupes de conversation appelant expressément à se déplacer en groupes au sud de Gran Canaria pour y attaquer les migrants logés dans divers complexes touristiques reconvertis temporairement en centre d’accueil, précise l’agence de presse ibérique Efe.


Pas moins de quatre manifestations de résidents locaux ont eu lieu la semaine dernière dans trois quartiers de Las Palmas et dans le sud touristique de l’île. Les participants ont dénoncé « l’insécurité causée directement par la présence de migrants dans leurs quartiers ».


L’Espagne a vu arriver plus de 41 000 migrants irréguliers en 2020, dont près de la moitié (20 000) ont accosté sur le littoral de l’archipel des Canaries.

Par
Revenir au direct