En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
30.11.2016 à 21 H 22 • Mis à jour le 30.11.2016 à 21 H 22
Par

Espagne-Maroc : des traitements inhumains à la frontière

L’Espagne ne respecterait pas le droit d’asile à Melilla et la Ceuta, selon Amnesty International qui qualifie la barrière séparant ces deux enclaves du Maroc de « frontières fermées » en raison des actions menées par les deux pays. D’après l’un de ses rapports, « les difficultés d’accès, les expulsions sommaires et les violences policières (… ) rendent presque infranchissable cette frontière pour les réfugiés », alors que des demandeurs d’asiles protégés par le droit international en raison d’un danger dans leur pays, pourraient s’y trouver. L’organisation internationale souhaite que l’Espagne « suspende la coopération avec le Maroc en matière de contrôle migratoire  ». En 2015, 14 600 personnes ont demandé l’asile en Espagne dont 5 720 Syriens.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct