En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
16.12.2020 à 10 H 29 • Mis à jour le 16.12.2020 à 10 H 29
Par
Réseaux sociaux

Facebook ferme des comptes de désinformation en Afrique dont certains liés à l’armée française

Facebook a annoncé mardi avoir supprimé deux réseaux basés en Russie et un lié à l’armée française, accusés de mener des campagnes d’ingérence en Afrique. Deux réseaux gérant plusieurs comptes Facebook ont été attribués à des personnes associées à l’Agence Russe de Recherche sur Internet, et le troisième aurait « des liens vers des personnes associées à l’armée française »selon Facebook.  Tous les trois ont été retirés du site pour avoir enfreint la politique du réseau qui interdit «  un comportement inauthentique coordonné au nom d’un gouvernement étranger  ». 


Les réseaux ciblaient principalement des pays d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Le volet français visait la République Centrafricaine et le Mali, et dans une moindre mesure le Niger, Le Burkina Faso, l’Algérie, La Côte d’Ivoire et le Tchad. Sur ces comptes étaient postées en français et en arabe des informations sur des actualités évoquant «  la politique de la France en Afrique francophone, la situation sécuritaire dans divers pays africains, des allégations sur de possibles ingérences de la Russie dans les élections en République centrafricaine et des commentaires favorables à l’armée française  », précise encore Facebook. L’état-major français n’a fait aucun commentaire sur ces allégations. 



Par
Revenir au direct