logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
30.06.2017 à 13 H 57 • Mis à jour le 30.06.2017 à 13 H 57 • Temps de lecture : 2 minutes
Par et
Musiques

Festival d’Essaouira : opening en fusion gnaouie et brésilienne

La 20è édition du Festival Gnaoua et Musiques du monde s’est ouverte jeudi soir sur une fusion de la musique gnaouie et de la musique brésilienne, qui a enflammé la scène de la place Moulay El Hassan à Essaouira et consacré les valeurs de paix et d’échange culturel.

Cette fusion a savamment marié la musique brésilienne représentée par le célébrissime Antonio Carlos Santos de Freitas, dit Carlinhos Brown et les maâlems gnaouis les frères Saïd et Mohammed Kouyou.

Fruit d’une résidence artistique, ce concert inaugural a fait vibrer pendant près d’une heure des mélomanes venus des quatre coins du globe pour savourer délicieusement des moments de joie et de gaieté et vivre des moments privilégiés de communion à travers la musique.

Né en 1962 dans le quartier Candeal de Salvador, Brown est un des artistes les plus créatifs et innovants de la scène musicale brésilienne actuelle. Artiste aux multiples facettes, Brown se distingue comme chanteur, musicien, producteur, compositeur, arrangeur, militant culturel et coach des célèbres émissions télévisées brésiliennes.

Said Kouyou se produit sur de nombreuses scènes au Maroc et à l’étranger avec le groupe de son frère, Mohamed. Il a donné toute l’étendue de son talent pendant la 16è edition du festival.

Né en 1957, l'artiste Mohamed Kouyou accède au titre de Maâlem en 1980 à Marrakech. Il crée son propre groupe et se produit partout au Maroc et à l’étranger, notamment pendant un an aux Etats-Unis. Maâlem Mohamed Kouyou a brillé lors de sa prestation improvisée en 2008 aux côtés de la légende vivante du jazz américain Wayne Shorter. Performance renouvelée en 2009 lors de la 12ème édition du Festival Gnaoua et Musiques du Monde, durant la résidence d’artistes avec le groupe de la Nouvelle Orléans, Donald Harrison et Congo Nation.

Dans une ambiance festive et conviviale, les troupes participantes ont sillonné sous le regard admiratif du public, les principales artères de la Médina, pour rejoindre la scène de la Place Moulay El Hassan, où a lieu la cérémonie d’ouverture.

Les musiciens, des troupes de Gnaoua du Maroc entier se mêlent à la foule et tous marchent dans les rues de la ville pour chanter haut et fort la fête de la musique, le dialogue interculturel, l’ouverture sur l’autre et la paix.

Danse et musique ont transformé l’ancienne médina de la ville d’Essaouira en un carnaval géant, histoire d’annoncer le début des festivités.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par et
Revenir au direct