En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
08.11.2021 à 12 H 30 • Mis à jour le 08.11.2021 à 12 H 32
Par
Espagne

Fuite de passagers à Palma : l’opération a été planifiée via un groupe Facebook marocain

La police espagnole a confirmé que l’atterrissage d’urgent d’Air Arabia à Palma de Majorque, survenu vendredi soir, a été planifiée via le groupe Facebook marocain Brooklyn, tel que le rapporte ce lundi l’agence de presse espagnole EFE.


Vendredi vers 19 heures, un Airbus A320 de la compagnie marocaine Air Arabia reliant Casablanca à Istanbul avait atterri d’urgence à Palma de Majorque, affirmait alors El Pais. L’appareil avait alors été dérouté l’aéroport de l’archipel des Baléares en raison d’une apparente urgence médicale, l’un des passagers disant souffrir d’un coma diabétique. Suite à la fuite d’une vingtaine de passagers pendant l’évacuation du voyageur déclaré malade, l’aéroport avait ensuite été immobilisé pendant plus de trois heures.


Les autorités espagnoles ont fait savoir le lendemain que l’opération était finalement un coup monté, le passager ayant simulé un malaise dans le but de faire atterrir l’avion, et de faire rentrer illégalement en Espagne plusieurs passagers du vol. Après avoir été en parfaite santé, le faux malade a été arrêté à sa sortie de l’hôpital Son Llàtzer et placé en détention, accusé de « promotion de l’immigration illégale » et de « violation de la loi sur l’immigration », comme le rapporte EFE.


Le tout avait été coordonné à travers le groupe Facebook, de l’achat des billets au malaise simulé.


L’opération policière, visant à arrêter douze des 24 passagers marocains ayant immobilisé l’aéroport Palma de Majorque vendredi soir, se poursuit, selon des informations rapportées dimanche par Okdiario : « la moitié des 24 immigrants illégaux impliqués dans les incidents ont été arrêtés », détaille le média espagnolLes autres Marocains en fuite ont été interpellé dans la rue Manacor à Palma et dans le quartier Sa Cabaneta, tandis que certains ont été appréhendés à proximité directe de l’aéroport. Toujours selon Okdiario, tous sont accusés de désordre public et d’entrée illégale en Espagne. Pour l’heure, l’enquête demeure toujours ouverte et d’autres chefs d’accusation ne sont pas à exclure. Toutes les personnes arrêtées ont été interrogées, mais offriraient des récits contradictoires de leur évasion.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct