En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
07.01.2019 à 10 H 25 • Mis à jour le 07.01.2019 à 10 H 26
Par
Afrique

Gabon: la tentative de coup d’Etat militaire a été déjouée

La situation au Gabon est sous contrôle et les mutins ont été arrêtés ou sont en fuite après une tentative de coup d'Etat militaire ce lundi, a déclaré le porte-parole du gouvernement Guy-Bertrand Mapangou

Le ministre de la Communication du Gabon, Guy-Bertrand Mapangou, également porte-parole du gouvernement, a annoncé que les militaires qui ont organisé un coup de force à Libreville ce lundi ont été interpellés par les forces de l’ordre.


Contacté par RFI, Mapangou a fait savoir que le lieutenant Kelly Ondo Obiang avait pris la fuite et que tous les autres militaires qui l’ont accompagné dans la tentative de coup d’Etat ont été arrêtés.


« Le calme est revenu, la situation est sous contrôle » a déclaré à l’AFP le porte-parole gouvernemental qui a précisé que, sur un commando de cinq militaires qui avaient pris le contrôle de la radio-télévision nationale dans la nuit de dimanche à lundi et appelé à un soulèvement, « quatre ont été arrêtés, un est en fuite ».


Les forces de sécurité ont été déployées dans la capitale et elles le resteront pour les prochains jours afin de maintenir l’ordre, a-t-il ajouté.


L’AFP a constaté le déploiement de la garde républicaine autour du bâtiment de la Radio Télévision Gabonaise (RTG).


La même source assure que les responsables du coup de force serait « un groupe de plaisantins » que la hiérarchie militaire ne connaîtrait pas. Selon les informations diffusées par le gouvernement, 4 personnes auraient été arrêtées, un individu serait parvenu à prendre la fuite.


Toujours selon RFI, Mapangou, a fait savoir que l’ordre sera « complètement rétabli dans deux ou trois heures », tout en affirmant que la tentative de coup de force avait été stoppée par les forces policières du pays.


Jeune Afrique rapporte de son côté les propos d’une source gouvernementale qui s’exprime sur la tentative de coup d’Etat au Gabon. « Aucune caserne n’a suivi l’appel » des soldats à l’initiative du coup de force, indique cette source qui parle d’une opération menée par « une petite dizaine de militaires ».

Revenir au direct