S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
21.02.2023 à 08 H 58 • Mis à jour le 21.02.2023 à 09 H 01 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
Rabat-Madrid

Gazoduc GME: le Maroc devrait payer 2 M€ par an à l’Espagne

Dans une réponse parlementaire adressée au Parti populaire par l’Exécutif espagnol, Madrid affirme s’attendre ce que le Maroc lui verse pas moins de deux millions d’euros par an pour le gaz transitant de l’Espagne vers le Maroc, depuis juin dernier, à travers le Gazoduc Maghreb Europe (GME) en sens inverse.


Pour rappel, Alger avait coupé l’approvisionnement en gaz circulant par le gazoduc du Maghreb, une installation allant depuis l’Algérie, traversant le Maroc, pour finir arriver à Cadix.


Face à cette situation, le Maroc avait décidé d’inverser les flux du GME, important du gaz regazéifié des usines espagnoles. Aucune opposition n’avait été émise par le gouvernement espagnol, permettant ainsi un flux de 1 882 GH/heure, transférés jusqu’à mi-janvier.


Dans sa réponse aux députés du Parti populaire espagnol, le gouvernement ibérique estime que si le niveau actuel des exportations est maintenu la facturation annuelle, comprenant les péages d’accès aux réseaux de transport, au réseaux locaux et à la re-gazéification, devrait attendre les deux millions d’euros dans le cas du Maroc.


A ce montant, il faudra aussi ajouter les paiements pour le déchargement des navires, le stockage du gaz naturel liquéfié (GNL) et l’utilisation des réseaux de transport, fait-on savoir.


L’Espagne précise qu’il s’agit des tarifs en vigueur pour ce type de prestations, comme ce qui est appliqué à la France et le Portugal.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct