En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
05.06.2017 à 14 H 07 • Mis à jour le 05.06.2017 à 14 H 07
Par

Gdim Izik : la défense s’exprime sur les rapports d’expertises médicales

La Chambre criminelle près l’annexe de la Cour d’appel à Salé a repris, lundi, l’examen du procès des accusés dans les événements du camp de Gdim Izik, par la présentation de la défense de ses conclusions au sujet des rapports d’expertises médicales subies par certains d’entre eux.


La défense des accusés avait demandé, lors de l’audience du 19 mai dernier un délai pour s’informer du contenu des rapports des expertises médiales subies par 16 accusés et refusées par 5 d’entre eux.


A cet effet, la Cour avait chargé une commission médicale spécialisée de réaliser des expertises médicales qui ont été mises à la disposition de la défense des accusés


D’autre part, la Cour avait décidé de joindre les procès-verbaux présentés par le parquet au dossier de l’affaire.


Il s’agit du PV des mouvements de certains accusés sur les frontières avant l’installation du camp et des PV des communications téléphoniques de certains accusés avec des personnes à l’étranger.


La Chambre criminelle près l’annexe de la Cour d’appel à Salé a également projeté une vidéo relatant les événements sanglants perpétrés contre les forces de l’ordre sans armes, un accusé incitant à les combattre et des photos de certains autres portant des armes lors de visites dans des camp d’entrainement du Polisario.


Les accusés, poursuivis en état d’arrestation, dans le cadre des événements de Gdim Izik, avaient décidé de se retirer du procès, lorsque des témoins ont reconnu certains d’entre eux lors des précédentes audiences, en usant de tous les moyens pour entraver le déroulement du procès.


La Cour, qui avait décidé la poursuite du procès, avait achevé l’audition de l’ensemble des témoins présentés par le parquet après avoir désigné 4 avocats au profit des accusés, dans le cadre de l’assistance judiciaire, alors que les autres poursuivis en état de liberté avaient décidé de se présenter devant la Cour.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct