S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
29.12.2022 à 16 H 01 • Mis à jour le 29.12.2022 à 16 H 25 • Temps de lecture : 2 minutes
Par
Médiation

Guerre en Ukraine : l’archevêque de Rabat pour une rencontre entre le chef de l’Église orthodoxe russe et le Pape au Maroc

La rencontre du Patriarche Cyrille de Moscou et du pape François en Afrique, en particulier au Royaume du Maroc, pourrait être un message à tous les peuples sur la recherche de voies vers la paix, le continent serait un lieu merveilleux pour leur rencontre, a souhaité l'archevêque catholique de Rabat et administrateur apostolique de Tanger, le cardinal Cristobal López Romero.


« Tout effort, toute initiative visant à instaurer la paix en Ukraine et dans le monde doit être favorablement accueilli et soutenu. Ce serait formidable si l'Afrique, et plus particulièrement le Maroc, devenait le lieu de ce rendez-vous tant convoité. Ce serait un message au monde entier : un pays fondamentalement musulman accueillera deux chefs d'églises chrétiennes pour rechercher ensemble les voies de la paix. La tradition d'hospitalité et d'islam ouvert et modéré est typique du Maroc », a déclaré le cardinal Lopez à l’agence de presse russe RIA Novosti.


Il a noté qu'il n'avait aucune information sur une éventuelle rencontre entre le pape François et le patriarche Cyrille, mais le pontife a exprimé à plusieurs reprises son désir que cette rencontre devienne une réalité. Néanmoins, selon le cardinal, il faut reconnaître que cette idée est un rêve, pour la réalisation duquel plusieurs facteurs doivent coïncider : une intention claire et ferme de se rencontrer et de parler, des invitations et un accueil du Royaume du Maroc, des conditions du dialogue, etc.


« Nous, chrétiens vivant au Maroc, catholiques et orthodoxes, serions très heureux et fiers si cette rencontre avait lieu », a conclu le cardinal Lopez.


Du 17 au 19 décembre, à l'occasion du 90e anniversaire de l'église de la Résurrection à Rabat, l'exarque patriarcal d'Afrique, le métropolite Léonide (Gorbatchev) s'est rendu dans le royaume. Pendant le voyage, le métropolite Leonid a servi une liturgie à l'église de la Résurrection et a dirigé les premières consécrations du clergé de l'exarchat sur le continent africain, auxquelles le cardinal Lopez était également présent, et a également rencontré des compatriotes russes. De plus, dans la cathédrale catholique Saint-Pierre de la capitale du Maroc, qui fête ses 100 ans en 2022, un concert des solistes de l'ensemble Vera a eu lieu.


Auparavant, le métropolite Antoine (Sevryuk) de Volokolamsk, président du Département des relations ecclésiastiques extérieures du patriarcat de Moscou, avait déclaré que les relations entre les Églises orthodoxe russe et catholique romaine étaient désormais pratiquement gelées. Les préparatifs d'une nouvelle rencontre du patriarche et du pape, dont la possibilité de se tenir à Jérusalem, a été étudiée par le Vatican au printemps, selon le métropolite, mais a été suspendue du côté du Vatican.


La première rencontre du patriarche Cyrille et du pape François a eu lieu le 12 février 2016 dans le bâtiment de l'aéroport international de La Havane. La réunion de ce niveau était la première dans l'histoire des églises orthodoxes russes et catholiques romaines.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct