En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
02.08.2021 à 10 H 52 • Mis à jour le 02.08.2021 à 10 H 52
Par
Istiqlal

Hamid Chabat acte son départ de l’Istiqlal et accuse Baraka de « complot contre Fès »

L’ancien secrétaire général du parti de l’Istiqlal (PI), Hamid Chabat, a annoncé dans la nuit dimanche à lundi, son départ de la formation politique fondée par Allal El Fassi. Dans un live diffusé sur sa page Facebook, l’ex président du Conseil de la ville de Fès a accusé Nizar Baraka, l’actuel patron du parti, de conspirer contre la ville, en l’écartant des élections législatives et communales.


« Le parti a dévié, lorsque son secrétaire général a commencé à me diffamer et m’insulter dans des meetings devant le public, comme si Hamid Chabat était devenu une obsession », a-t-il regretté, ajoutant : « On me reproche le populisme, pourtant la mythomanie est encore pire. L’éthique voudrait que le secrétaire général du parti soit respecté par tous, or, ce n’est plus le cas aujourd’hui ».


La fracture entre Hamid Chabat et son successeur à la tête du parti était connue de tous depuis plusieurs semaines déjà. Pourtant, Chabat, qui s’était absenté pendant près de deux ans, avant d’effectuer un retour gênant au parlement, s’était engagé dans une campagne électorale improvisée à Fès, bien que non-investi par la direction de l’Istiqlal.


Fin juillet, le site d’informations Al3omk avait révélé que Chabat avait rencontré à Ifrane le leader du Mouvement populaire (MP), Mohamed Ouzzine. Les hommes ont discuté de l’éventualité d’une présentation de Chabat sous les couleurs du MP aux prochaines élections.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct