En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
21.10.2021 à 16 H 47 • Mis à jour le 21.10.2021 à 16 H 47
Par
Politique

Hamidine déplore « le manque d’attention accordé aux droits de l’Homme » par le PJD

Dans un article publié ce jeudi par le Centre Arabe de Recherches et d’Études Politiques de Paris, Abdelali Hamidine, figure du Parti de la Justice et du Développement (PJD), tente de décrypter le récent échec électoral de sa formation politique.


Pour le désormais ex-parlementaire à la Chambre des Conseillers, le PJD « a brillé par l’absence d’un discours politique clair avec un contenu démocratique assumé », et aurait « glissé dans l’adoption d’une rhétorique purement administrative, en s’appuyant sur la simple addition des performances des ministres et des présidents de régions et de communes ». Dans le même article, Hamidine déplore notamment « le manque d’attention accordé aux droits de l’Homme par la direction du PJD et du gouvernement dans les actions publiques ».


Le politicien avait été l’un des premiers membres du PJD à réagir suite à la défaite cinglante de son parti survenue lors des élections législatives du 8 septembre dernier. Après avoir dirigé la coalition gouvernementale durant deux mandats consécutifs, le parti de la Lampe n’avait en effet obtenu que 13 sièges lors des dernières élections de la Chambre des Représentants, contraint de céder le pouvoir à la nouvelle majorité, formée par la coalition RNI, PAM et Istiqlal.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct