S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
31.08.2016 à 17 H 32 • Mis à jour le 31.08.2016 à 17 H 46 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
Santé publique

Houcine El Ouardi veut proscrire la Dépakine …. sans la nommer

Par mesure de précaution, le ministère de la Santé a interdit la prescription des médicaments contenant du valproate de sodium aux femmes en âge de procréer ainsi que les femmes enceintes. Le ministère dirigé par Houcine El Ouardi, a conseillé à ces dernières de changer de traitement et d'éviter l’usage de tout médicament contenant l’agent antiépileptique. Cette décision a été prise suite à une réunion tenue hier avec toutes les composantes impliquées directement ou indirectement dans le système de santé marocain, y compris des représentants de la médecine militaire. Pour rappel, le valproate de sodium est un agent actif dans plusieurs médicaments, dont la Dépakine, prescrite pour le traitement de l’épilepsie. Or, cet été, le Canard enchainé  a révélé que le ministère de la Santé français a dissimulé une étude démontrant que l’usage de ce médicament a exposé quelque 10 000 femmes enceintes aux risques de malformations des fœtus après une prise de Dépakine. Commercialisé par le laboratoire Sanofi depuis les années 60, le médicament serait responsable de ces malformations, mais aussi de retard intellectuel ainsi que de certaines formes d’autisme chez les enfants. (Infographie Idé : La Dépakine en chiffres en France)

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par @HichamMood
Revenir au direct