En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
17.01.2020 à 12 H 50 • Mis à jour le 17.01.2020 à 12 H 50
Par
Droits

HRW dénonce «l’isolement abusif» depuis 3 ans de Abdelkader Belliraj

Dans un communiqué publié ce vendredi 17 janvier, Human Rights Watch a tenu à dénoncer les conditions d’emprisonnement de Abdelkader Belliraj, « connu pour avoir été condamné à perpétuité à l’issu d’un des plus célèbres procès antiterroristes du Maroc ». « Le procès collectif dont il était partie était entaché de graves violations des droits des accusés », précise le communiqué de l’ONG. Belliraj serait en isolement depuis bientôt trois ans.


Selon la même source, la peine de prison prononcée en 2008 se fondait essentiellement à l’époque sur les aveux de Belliraj et ceux de ses co-acccués, obtenus, selon les condamnés, sous la torture de la police.


« C’est déjà terrible qu’un homme soit condamné à perpétuité par déni de justice, mais l’incarcérer en plus dans des conditions inhumaines pendant des années, c’est comme enfoncer le couteau dans la plaie », a déclaré Eric Goldstein, directeur Moyen-Orient et Afrique du Nord à Human Rights Watch.


HRW précise avoir adressé une lettre à la Délégation interministérielle aux droits de l’Homme, le 12 novembre, pour demander des éclaircissements sur le régime d’isolement appliqué à Belliraj. La Délégation a répondu avoir transmis la lettre à l’Administration marocaine des prisons, sans qu’il n’y ait pour le moment de réponse.

Revenir au direct